Ablation par radiofréquence de fibrillation atriale, expérience Nancéenne, intérêt de bio-marqueurs prédictifs de réussite. - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Catheter ablation for atrial fibrillation, Nancy University Hospital: experiment, results and biomarker study.

Ablation par radiofréquence de fibrillation atriale, expérience Nancéenne, intérêt de bio-marqueurs prédictifs de réussite.

Abstract

BACKGROUND AND OBJECTIVES: Catheter ablation for atrial fibrillation (AF) has proved to be quite effective in maintaining sinus rhythm without ant-arrhythmic drugs (AA). This procedure has been followed for more than 10 years in our hospital. The aim of our study was to compare our results after one year of follow up with those of other recent publications, and to find the adequate biomarkers of the relevance of this procedure. METHODS: We followed a cohort of 335 consecutive patients with primary ablation between May 2009 and May 2011. A total of 475 ablations were performed: 54% paroxysmal AF, 30% persistent AF, 16% Long standing Persistent AF, Structural heart disease 30%. The bio-markers we evaluated were BNP, CRP and left atrium (LA) volume. RESULTS: After AF procedure sinus rhythm is maintained in 56% after one year follow up for paroxysmal AF, 46% for persistent and 22% for Longstanding Persistent. A major complication (pericardial effusion requiring surgical drainage) occurred in 1,05%. No thrombo-embolic event was reported. There was a good correlation between the success of the procedure and the levels of BNP and CRP, and the LA volume, especially for paroxysmal AF (BNP<50ng/ml OR=4, LA volume < 50ml OR=8, CRP<2mg/l OR=2.4) CONCLUSION: The results of our hospital are in agreement with those of experienced centers. BNP and atrial volume appear interesting as predictive markers for successful ablation.
CONTEXTE ET OBJECTIFS : L'ablation endocavitaire de fibrillation atriale (FA) a prouvé son efficacité dans le maintient du rythme sinusal sans anti arythmiques. Cette procédure est réalisée depuis une dizaine d'année. Notre travail avait pour but d'évaluer nos résultats par rapport aux publications des centres pionniers et d'évaluer l'intérêt de bio-marqueurs pouvant prédire l'issue de l'ablation. METHODE : Nous avons suivi une cohorte de 335 patients consécutifs, primo ablaté entre mai 2009 et mai 2011. Un total de 475 ablations a été réalisé. 54% FA parox, 30% FA persistante, 16% FA permanente. 30% cardiopathie Nos bio-marqueurs évalués sont le BNP, la CRP et le volume de l'OG. RESULTATS : FA paroxystique : 56% de succès cumulé à un an. FA persistante 46% de succès et FA permanente 22% de succès à un an après une procédure. Taux total de complications 13% avec 1.05% de complications graves. Taux de réussite corrélé au taux de BNP, de CRP et au Volume OG. FA paroxystique, un taux de BNP<50ng/ml multiplie par 4 la probabilité de succès. Volume OG<50ml/m² multiplie par 8 la probabilité de succès. CRP<2mg/l multiplie par 2.4 le taux de succès.CONCLUSION : Les résultats de notre hôpital sont dans la norme des centres expérimentés. Le BNP et le volume atrial semblent présenter un intérêt en terme marqueurs prédictifs du succès d'ablation.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_OLIVIER_ARNAUD.pdf (2.26 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731965 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731965 , version 1

Cite

Arnaud Olivier. Ablation par radiofréquence de fibrillation atriale, expérience Nancéenne, intérêt de bio-marqueurs prédictifs de réussite.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01731965⟩
44 View
4834 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More