Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evolution de l'exercice officinal dans le cadre des nouvelles missions offertes au pharmacien par la loi HPST

Résumé : La loi HPST du 21 juillet 2009, dite loi Bachelot, instaure de profondes modifications du métier de pharmacien d'officine en consacrant de nouvelles missions de service public. Pour mener à bien ces nouvelles missions, le pharmacien d'officine va devoir développer des relations de plus en plus personnalisées avec sa clientèle. C'est un véritable changement d'état d'esprit. La première partie« Un projet ambitieux pour la pharmacie » met l'accent, d'une part, sur l'historique du projet de loi, et d'autre part, sur les priorités de la loi. Elaborée à l'issue d'un long processus de concertation, la loi HPST a fait évoluer l'organisation territoriale du système de santé et le cadre d'exercice des professionnels de santé. Le pharmacien d'officine est directement concerné par cette nouvelle législation qui s'inscrit dans le prolongement des réformes antérieures. Attendue par la profession, la loi HPST fait sensiblement évoluer le positionnement du pharmacien par rapport au malade, afin que ce dernier ait une prise en charge plus adaptée. La nouvelle relation est celle d'un soignant avec un soigné. La deuxième partie « le renouveau de l'art pharmaceutique » aborde les nouvelles missions du pharmacien. La loi consacre l'officine comme poste avancé de 1er recours afin de mieux prendre en charge le patient dès son entrée dans l'officine. D'expert du médicament, le pharmacien d'officine doit devenir, à travers ces nouvelles actions en matière d'éducation thérapeutique, rendez-vous santé, tests de dépistage, accompagnement des malades chroniques ou encore pharmacien correspondant, un acteur de santé public avec de solides connaissances en médecine de premier recours. Le travail en réseau est devenu un mode de fonctionnement permettant d'optimiser le parcours de soins. Pour la première fois, la loi HPST introduit dans le cadre législatif la coopération entre professionnels de santé. Ils pourront désormais coordonner leurs interventions autour du patient. La troisième partie estconsacrée à « l'impact sur la pratique quotidienne du pharmacien ». Le métier de pharmacien se trouve à la confluence d'enjeux importants : la maîtrise des dépenses de santé, la baisse du volume et du prix des médicaments, le développement de nouvelles missions, l'incertitude sur l'avenir du réseauofficinal. Tous ces éléments obligent à repenser différemment l'économie de l'officine. La nouvelle convention pharmaceutique signée le 4 avril 2012 met en oeuvre la diversification des modes de rémunération du pharmacien. Elle fait entrer l'officine dans l'ère des honoraires et des missions rémunérées. L'acte pharmaceutique est désormais au centre de l'évolution de l'officine. Il oblige lepharmacien à une régulière mise à niveau, afin d'être mieux qualifié dans l'expression de son conseil et de ses actes. La loi HPST introduit le concept de développement professionnel continu. Ces mesures traduisent concrètement la volonté des pouvoirs publics de garantir des soins de qualité à l'ensemblede la population.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [35 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732108
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:44:30 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:51 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 8:32:58 AM

File

BUPHA_T_2013_LOUYOT_OPHELIE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732108, version 1

Citation

Ophélie Louyot. Evolution de l'exercice officinal dans le cadre des nouvelles missions offertes au pharmacien par la loi HPST. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨hal-01732108⟩

Share