Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Technique de l'arc dans la luxation antérieure de l'épaule : étude prospective réalisée au Centre Hospitalier de Verdun

Résumé : La luxation antérieure d’épaule représente un motif fréquent de consultation au service d’accueil et de traitement des urgences en 2014. Le médecin urgentiste est devenu le premier intervenant dans sa prise en charge, notamment dans les centres hospitaliers généraux. De nombreuses étapes de sa prise en charge restent à la libre appréciation du praticien en l’absence de consensus national.De nombreuses techniques de réduction de luxation antérieure d’épaule peuvent être utilisées et beaucoup d’études ont été publiées sur leurs taux de réussite. Mais les résultats ne sont pas unanimes et le niveau de preuve parfois faible. Il est reconnu cependant par tous que la méthode utilisée doit être simple, bien maitrisée et le moins traumatique possible.Nous nous sommes intéressés dans ce contexte à une nouvelle technique de réduction, dite de l’arc, mise au point en 2005. Cette technique semble présenter de nombreux avantages : rapidité, simplicité, douceur et absence de complication anatomique, vasculaire ou nerveuse.Nous avons donc cherché dans un premier temps à mettre en évidence la faisabilité et le taux de réussite de cette technique de l’arc au service d’accueil et de traitement des urgences de l’hôpital de Verdun.Dans un second temps, nous avons tenté de démontrer, à l’aide d’enregistrements vidéo réalisés lors des manœuvres de réduction, l’influence de 5 critères décrivant le mouvement sur le succès ou l’échec de la manœuvre de réduction de la luxation antérieure d’épaule. 21 cas de luxation ont été inclus dans notre étude sur une durée de 8 mois.L’étude prospective, réalisée dans ce travail, a permis de montrer que cette technique était associée à un taux de réussite de 68,8%. Aucune complication secondaire n’a été mise en évidence. De façon subjective, les praticiens ont jugé cette technique douce. L’analyse des enregistrements vidéo a de son côté permis de démontrer que lorsque la technique était parfaitement accomplie, son taux de réussite était de 89%. Elle s’est révélée également très intéressante pour l’analyse des erreurs réalisées par les praticiens lors de la réalisation de la manœuvre de réduction. La vidéo pourrait représenter à l’avenir un outil d’évaluation des pratiques professionnelles.Nous avons été confrontés dans notre travail à un effectif faible, nous empêchant d’obtenir d’autres éléments statistiques. Une étude prospective et multicentrique permettrait probablement d’affiner et de renforcer notre travail.Le taux de réussite de la technique de l’arc dans notre étude reste en deçà des résultats décrits dans la littérature pour d’autres techniques. Cependant, il tend à s’améliorer lorsque le geste est parfaitement exécuté.L’urgentiste doit maîtriser plusieurs techniques pour s’adapter à chaque situation clinique et optimiser ces chances de réduction tout en diminuant le risque de complications secondaires
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732176
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:47:40 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:52 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 8:09:43 AM

File

BUMED_T_2014_BEIS_MATHIEU.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732176, version 1

Citation

Mathieu Beis. Technique de l'arc dans la luxation antérieure de l'épaule : étude prospective réalisée au Centre Hospitalier de Verdun. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01732176⟩

Share

Metrics

Record views

52

Files downloads

894