Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Corrélations entre réseaux épileptogènes et sémiologie clinique dans les épilepsies du lobe temporal

Résumé : Le traitement chirurgical des épilepsies phannaco-résistantes du lobe temporal (ELT) repose sur l'identification puis l'exérèse sélective de la zone épileptogène. L' étude des interactions fonctionnelles entre structures médiales (limbiques) et latérales (néocorticales) à la phase initiale des crises du lobe temporal a permi s d'identifier quatre réseaux épileptogènes : médial(M), latéral (L), médio-latéral (ML) et latéro-médial (LM).Objectif et méthode: 35 patients ayant une ELT, confirmée à la SEEG, ont été classés à partir de l'analyse visuell e et de cohérence du signal stéréo-électroencéphalographique (SEEG) à la phase initiale des crises dans l'un des groupes suivants: M (14) , L (9), ML (9) et LM (3). Lesdonnées cliniques ont été comparées entre chaque groupe afin d'établir si la présentation clinique des ELTs variait selon le réseau épileptogène incriminé.Le groupe M se distingue du groupe L par la présence de signes subjectifs viscéro-végétatifs, de peur, par des crises plus longues et une atrophie hippocampique plus fréquente. Ce syndrome est également la forme de présentation la plus fréquente du groupe ML en association avec une rupture de contact initiale, des automatismes oro-alimentaires ou un état de rêve. Le groupe L se distingue des groupes M et ML par des généralisations secondaires occasionnelles, des hallucinations ou illusions visuelles ou auditives une rupture de contactinitiale, des crises plus brèves. L'hétérogénéité clinique des patients ML et LM impose d'explorer systématiquement les structures médiales du lobe temporal lorsqu'on suspecte une ELT néocorticale. Les groupes M et ML comportent une association de signes évocateurs d'une origine médiale. Lorsqu'ils'y associe plus de deux généralisations annuell es, une rupture de contact précoce, des automatismes oro-alimentaires précoces, ou un état de rêve, une interaction précoce médialelatérale doit être évoquée, justifiant soit une SEEG soit une exérèse élargie au néocortex temporal antérieur.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [11 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732255
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:51:46 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:07 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 8:47:19 AM

File

SCDMED_T_2000_MAILLARD_LOUIS.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732255, version 1

Citation

Louis Maillard. Corrélations entre réseaux épileptogènes et sémiologie clinique dans les épilepsies du lobe temporal. Sciences du Vivant [q-bio]. 2000. ⟨hal-01732255⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

193