Etiologie moléculaire du syndrome de Rett : recherche de nouveaux mécanismes mutationnels affectant les gènes MECP2 et CDKL5 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2007

Etiologie moléculaire du syndrome de Rett : recherche de nouveaux mécanismes mutationnels affectant les gènes MECP2 et CDKL5

Abstract

Le syndrome de Rett est une maladie génétique de transmission dominante liée à l'X. Le diagnostic moléculaire est possible, les mutations du gène MECP 2 sont responsables de 90% des cas de RTT typiques. Un second locus, le gène CDKL5, a été impliqué chez des patientes avec un RTT atypique et épilepsie précoce. Notre stratégie actuelle de criblage mutationnel comprend le séquençage des gènes MECP2/CDKL5 et la recherche de grands réarrangements de MECP2. Il se peut néanmoins que certaines mutations (grands réarrangements de CDKL5, mutations affectant la transcription de MECP2) échappent à cette stratégie de diagnostic moléculaire. Le but de ce travail était de développer des stratégies nouvelles d'analyse des gènes MECP2 et CDKL5 pour augmenter la sensibilité du diagnostic moléculaire devant une suspicion de RTT. Nous avons mis au point un protocole de QMPSF pour la recherche de grands réarrangements du gène CDKL5. Ce protocole a été appliqué à 40 patientes RTT avec épilepsie précoce. Nous avons détecté une délétion des exons 1, 1A, et 1B sur ce panel de 40 patientes. Nous avons également mise en place une méthode de quantification relative des transcrits du gène MECP 2 par R T-qPCR. Ce protocole de quantification a été appliqué à des ARN totaux extraits de lymphoblastes ou de leucocytes. Les résultats obtenus sur les ARN extraits de lymphoblastes montrent qu'il existe une grande variabilité de transcription du gène MECP2 dans ces lignées cellulaires qui ne constituent donc pas un bon modèle pour toute étude portant sur le transcriptome. L'application de ce protocole à des ARN extraits de sang frais montre une faible variabilité interindividuelle chez des témoins normaux. Nous avons donc quantifié le taux de transcrits de MECP2 chez des patientes RTT typiques sans mutation connue dans MECP2/CDKL5. L'analyse d'une première série de 8 patientes montrent une baisse significative du taux de transcrits MECP2A/B dans 3 cas. Ces résultats préliminaires nécessitent des études complémentaires pour trouver la(es) causee(s) de la diminution du taux de transcrits chez ces patientes.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2007_LAMBERT_LAETITIA.pdf (3.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732321 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732321 , version 1

Cite

Laëtitia Lambert. Etiologie moléculaire du syndrome de Rett : recherche de nouveaux mécanismes mutationnels affectant les gènes MECP2 et CDKL5. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01732321⟩
54 View
169 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More