Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evolution des délais diagnostiques des cancers d'enfants suivis au CHU de Nancy entre 1983 et 2003

Résumé : Objectifs : Evaluer l'évolution des délais diagnostiques parentaux, médicaux et globaux des tumeurs les plus fréquentes rencontrées chez l'enfant, hormis les tumeurs cérébrales, les leucémies et les lymphomes de Burkitt. Rechercher les facteurs corrélés aux délais diagnostiques et l'impact des délais diagnostiques sur la survie des patients. Méthode : Etude rétrospective sur 357 enfants atteints de tumeurs malignes suivis au CHU de Nancy entre 1983 et 2003. Les données recueillies sont le sexe, l'âge au diagnostic, le premier symptôme en rapport avec la tumeur et sa date d'apparition, la date de la première consultation médicale pour ce symptôme et le tableau clinique observé, la date du diagnostic et les signes cliniques relevés, le diagnostic et le devenir des patients. Résultats : L'âge moyen au diagnostic est de 6,3 ans, le sex ratio est de 1,16. Les symptômes initiaux les plus fréquents sont spécifiques (adénopathies, masse, douleurs abdominales ou osseuses, altération de l'état général). Le délai diagnostique moyen est de 10 semaines. Le délai parental moyen est de 2,8 semaines. Le délai médical moyen est de 6,7 semaines. Les délais diagnostiques n'ont pas diminué en 20 ans. Les délais diagnostiques les plus longs sont observés chez les enfants âgés de 10 à 14 ans, en cas de tumeur osseuse, de rétinoblastome et de lymphome de Hodgkin. L'impact des délais diagnostiques sur le stade de la maladie au diagnostic et sur la survie n'est pas démontré. Cependant, les délais diagnostiques de certaines tumeurs (notamment les tumeurs osseuses et les rétinoblastomes) sont nettement augmentés lorsqu'elles sont métastatiques à la prise en charge. Conclusion : Malgré les progrès techniques et le développement d'outils d'information quasi universels, les délais diagnostiques ne se réduisent pas avec le temps. Une sensibilisation des parents et des professionnels en charge d'enfants permettrait de réduire le délai parental. Une meilleure connaissance des signes d'appel par les médecins, et un recours plus rapide à un service hospitalier spécialisé, permettrait de diminuer le délai médical. Un raccourcissement des délais diagnostiques permettrait probablement de réduire la morbidité associée à la prise en charge de ces tumeurs.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732334
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:55:44 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:46 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 9:45:14 AM

File

SCDMED_T_2008_SUDANT_JULIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732334, version 1

Citation

Julie Sudant. Evolution des délais diagnostiques des cancers d'enfants suivis au CHU de Nancy entre 1983 et 2003. Sciences du Vivant [q-bio]. 2008. ⟨hal-01732334⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

31