Risque de valvulopathie associé aux anticorps antiphospholipides chez les patients atteints de lupus érythémateux systémique : méta-analyse des études échographiques - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2009

The risk of heart valve disease associated with antiphospholipid antibodies in patients with systemic lupus erythematosus : a meta-analysis of echocardiographic studies

Risque de valvulopathie associé aux anticorps antiphospholipides chez les patients atteints de lupus érythémateux systémique : méta-analyse des études échographiques

Stéphane Zuily
  • Function : Author
  • PersonId : 781485
  • IdRef : 144593211

Abstract

L'atteinte valvulaire est fréquente dans le syndrome des antiphospholipides (SAPL) indépendamment du lupus érythémateux systémique (LES) mais le rôle des antiphospholipides (aPL) est controversé. Notre objectif était d'étudier l'association entre les aPl et les vulvopathies chez patients atteints de LES. Nous avons réalisé une méta-analyse des études échographiques sélectionnées grâce aux bases de données Pubmed, Embase et Cochrane Libray à partir des mots-clés suivants : Antiphospholipid Syndrome ; Antibodies ; Antiphospholipids : beta 2-Glycoprotein I ; Cardiolipins ; Lupus Erythematosus Systemic ; Heart Valve Diseases : Endocarditis ; Heart Valves. A partir des données de 23 études représentant 1656 patients, les fréquences des valvulopathies et des aPL chez les patients atteints de LES étaient respectivement de 30.7% et 40.3%. Le risque des valvulopathie associéaux aPL chez les patients atteints de LES était de 3.13 [IC 95% : 2.31-4.24], sans hétérogénéité (p=0.11). Le Funnel plot ne suggérait pas de biais de publication. Le risque de valvulopathie différait selon le type d'aPL : 5.88 [IC 95% : 2.92-11.84) pour l'anticoagulant circulant (LA). 3.28 [IC 95% : 2.06-5.22] pour les anticardiolipides (aCL), ainsi que 5.63 [IC 95% : 3.53-8.97] et 1.67 [IC 95% : 0.46-6.05] pour les aCL et IgG et IgM respectivement. Le score de qualité variait de 19 à 53% avec un bon agrément inter-juges (ICC [0.56-0.84]). Au total, la présence d'aPL chez les patients atteints de LES est significativement associé à un risque augmenté de valvulopathie. Ce risque différe selon le type d'aPL. En pratique clinique, ces résultats peuvent motiver la réalisation d'échocardiographies systématiques chez les personnes atteints de LES et porteurs d aPL, même en l'absence d'antécédent de valvulopathie.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2009_ZUILY_STEPHANE.pdf (7.08 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732422 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732422 , version 1

Cite

Stéphane Zuily. Risque de valvulopathie associé aux anticorps antiphospholipides chez les patients atteints de lupus érythémateux systémique : méta-analyse des études échographiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01732422⟩
69 View
206 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More