Involvement and role of the general practitioner in the surgical treatment of obesity : a phone survey carried out amongst 100 GPs whose patients benefited from a gastric by pass - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2009

Involvement and role of the general practitioner in the surgical treatment of obesity : a phone survey carried out amongst 100 GPs whose patients benefited from a gastric by pass

Implication et rôle du médecin traitant dans le traitement chirurgical de l'obésité: Enquête téléphonique auprès de 100 médecins généralistes ayant au moins un patient opéré d'un court-circuit gastrique

(1)
1

Abstract

General Practitioners, as they are the first and the closest link fortheir patients, should have a key role in the decisional process and in the follow up of patients that should undergo a gastric bypass, The GP's involvement is stopped by many a difficulty. This likely that they lack information to give an informed opinion regarding the surgical indication. The follow up of these patients requires knowledge on the nutritional and psychological consequences of this type of surgery as weil as on the complications that should be prevented. Their role should be formalized. Our study was aimed at 100 GPs whose patients benefited from a gastric bypass at the CHU of Nancy. The aim was to learn more on the GPs' opinion on that surgery, to sum up the information they have and to appreciate their needs and their opinion on the inforrnation they get from the specialists (nutritionist, surgeon and psychiatrist). We have been able, with this survey, to objectify the role and the expectations of the GPs, to create new tools in order to better the exehange of information, to set up more thinking about how to involve the GPs more in the decision-making and to better the follow up.
Le médecin généraliste, puisqu'il est le premier et le plus proche interlocuteur des patients, devrait jouer un rôle essentiel dans le processus de décision et dans le suivi des patients devant subir un court circuit gastrique. L'implication du médecin traitant se heurte à différentes difficultés. Les informations dont il dispose sont sans doute insuffisantes pour qu'il puisse donner un avis éclairé sur l'indication. Le suivi de ces patients nécessite également d'avoir des connaissances sur les conséquences de cette chirurgie sur le plan nutritionnel, psychologique et sur les principales complications à prévenir. Le rôle du médecin traitant mériterait d'être formalisé. Notre enquête a consisté à interroger 100 médecins généralistes de patients ayant bénéficié d'un court-circuit gastrique au CHU de Nancy. Elle avait pour but de connaître l'opinion des médecins traitants sur cette chirurgie, de faire le point sur les informations dont ils disposent et de connaître leurs besoins et leur avis sur le retour d'informations provenant des différents services spécialisés (service de nutrition, chirurgie et psychiatrie). Cette enquête a ainsi permis d'objectiver le rôle actuel et les attentes des médecins généralistes, d'élaborer des outils permettant d'améliorer la transmission de ces informations, de lancer une réflexion afin d'impliquer au mieux le médecin généraliste dans la prise de décision et d'améliorer le suivi.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2009_WILLIGSECKER_ANNICK.pdf (4.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732485 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732485 , version 1

Cite

Annick Willigsecker. Implication et rôle du médecin traitant dans le traitement chirurgical de l'obésité: Enquête téléphonique auprès de 100 médecins généralistes ayant au moins un patient opéré d'un court-circuit gastrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01732485⟩
22 View
154 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More