Evaluation de la prise en charge du syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST dans le département de la Meuse en 2008 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2010

Evaluation of healthcare in ST segment elevation acute coronary syndrome in Meuse in 2008

Evaluation de la prise en charge du syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST dans le département de la Meuse en 2008

Abstract

The object of this work is the analysis of the healthcare in the coronary syndrome with permanent rise in the segment ST in Meuse in 2008 and more particularly on the north of the department. The geographical characteristics of this department make that the use of the thrombolysis is frequent. Indeed, on the 46 patients included into 2008, 29 profited from the thrombolysis (either nearly 65%). In 60% of the cases, the thrombolysis allowed a coronary reperfusion and the patients were allowed in intensive care of cardiology instead of an admission in room of angioplasty. These results are comparable with those obtained in the literature. No major hemmorhagic event has occurred after thrombolysis administration. The hospital of Verdun drew up a protocol of healthcare with the service of cardiology of Metz-Bonsecours. This work shows that this protocol is respected in 90% of the cases as regards the choice of the strategy of reperfusion and in 65% of the cases with regard to the therapeutic auxiliary ones, lack of adequacy which relates to the choice between unfractionnated heparin and low molecular weight heparin with 35% of unfractionnated heparin regulation whereas the protocol envisaged the heparin of low molecular weight. It shows, if need be, the need for continuing education of emergency physicians because the practices change and the healthcare of the myocardial infarction apart from the services of cardiology in is a good example.
L'objet de ce travail est l'analyse de la prise en charge du syndrome coronarien avec élévation permanente du segment ST en Meuse en 2008 et plus particulièrement sur le nord du département. Les particularités géographiques de ce département font que le recours à la thrombolyse est fréquent. En effet, sur les 46 patients inclus en 2008, 29 ont bénéficié de la thrombolyse (soit près de 65%). Dans 60% des cas, la thrombolyse a permis une reperfusion coronaire et les patients ont été admis en soins intensifs de cardiologie au lieu d'une admission en salle d'angioplastie. Ces résultats sont comparables à ceux obtenus dans la littérature. On ne note pas d'évènement hémorragique majeur consécutif à l'administration du thrombolytique. Le centre hospitalier de Verdun a établi un protocole de prise en charge avec le service de cardiologie de Metz Bonsecours. Ce travail montre que ce protocole est respecté dans 90% des cas pour ce qui est du choix de la stratégie de reperfusion et dans 65% des cas en ce qui concerne les thérapeutiques adjuvantes, manque d'adéquation qui concerne le choix entre héparine non fractionnée et héparine de bas poids moléculaire avec 35% de prescription d'héparine non fractionnée alors que le protocole prévoyait l'héparine de bas poids moléculaire. Il montre, si besoin est, la nécessité de formation continue des médecins urgentistes car les pratiques changent et la prise en charge de l'infarctus du myocarde en dehors des services de cardiologie en est un bon exemple.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2010_KERN_JEAN_PHILIPPE.pdf (8.66 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732528 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732528 , version 1

Cite

Jean-Philippe Kern. Evaluation de la prise en charge du syndrome coronarien aigu avec élévation du segment ST dans le département de la Meuse en 2008. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01732528⟩
75 View
219 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More