Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Mortalité dans la cohorte ANRS CO8 APROCO-COPILOTE : Causes principales de décès et évolution de leur incidence chez les patients infectés par le VIH

Résumé : La mortalité des patients infectés par le VIH a diminué depuis l'utilisation des traitements antirétroviraux et notamment depuis les traitements hautement actifs en 1996. Cependant elle reste supérieure à celle de la population générale. La répartition des causes de décès chez les patients infectés par le VIH a également évolué ainsi que l'ont montré plusieurs études. Les objectifs de cette étude ancillaire de la cohorte APROCO-COPILOTE, cohorte nationale, multicentrique, était de décrire la répartition des causes de décès des patients infectés par le VIH dans la cohorte, ainsi que leur évolution durant la période de suivi. Au total 1281 patients ont été inclus dans la cohorte APROCO-COPILOTE dont le suivi s'étend de 1997 à 2009. Cette cohorte comptait 138 décès, dont 80 % étaient des hommes, 42 % infectés par le VHC, 8 % infectés par le VHB, et 45 % étaient naïfs de traitement antirétroviral à l'inclusion. Au moment du décès, l'âge médian était de 42 ans ; la médiane de lymphocytes CD4 était à 240/mm3 et la charge virale médiane à 2,57 log10 copies/ml. Les causes de décès inconnues représentaient 10 % des cas (n=14). Les principales causes initiales de décès étaient : le sida (28 %), les cancers non classant sida et non liés aux hépatites (NSNH) (17 %), les atteintes hépatiques virales (co-infections VHB, VHC) (10%), les atteintes cardio-vasculaires (9%), les infections non classant sida (5 %) et le suicide (4 %). Parmi les causes sida évoluant vers le décès, le lymphome malin non hodgkinien (26 %), la leucoencéphalite multifocale progressive (15 %) et l'infections à mycobactéries atypiques (10 %) étaient les plus fréquentes. Le sarcome de Kaposi et la pneumopathie à Pneumocystis carinii représentaient 15 % des causes sida. Parmi les 23 décès liés à des cancers non classant sida et non liés aux hépatites, les localisations les plus fréquentes étaient digestives (30 %) et pulmonaires (22 %). Les causes de décès liées au Sida représentaient environ un quart des causes initiales de décès des patients infectés par le VIH inclus dans la cohorte. Sur les dernières années, les causes de décès liées au Sida diminuaient et s'amendaient complètement après 2003. En effet, plus récemment, les patients décédaient d'autres causes, notamment de cancers ou de causes cardio-vasculaires. La distribution des causes de décès des patients suivis dans cette cohorte était comparable avec les données de la littérature en particulier française et notamment l'évolution de la mortalité des patients infectés par le VIH au travers des trois enquêtes Mortalité : Mortalité 2000, Mortalité 2005 et Mortalité 2010. La poursuite de l'étude des causes de décès chez les patients infectés par le VIH permet d'adapter les mesures de prévention (place importante du dépistage) et les traitements pour augmenter leur espérance de vie.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732548
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:06:22 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:04 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 1:01:47 PM

File

BUMED_T_2012_JEANMAIRE_ELIETTE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732548, version 1

Citation

Eliette Jeanmaire. Mortalité dans la cohorte ANRS CO8 APROCO-COPILOTE : Causes principales de décès et évolution de leur incidence chez les patients infectés par le VIH. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01732548⟩

Share

Metrics

Record views

73

Files downloads

84