Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La majoration de la dose de dialyse permet-elle de compenser le down-time lors de l’épuration extra-rénale continue en réanimation pédiatrique ? A propos d’une étude rétrospective réalisée chez 29 enfants hémofiltrés

Résumé : INTRODUCTION : L’épuration extra-rénale continue trouve sa place en réanimationpédiatrique en cas de défaillance rénale mais aussi dans d’autres indications plus larges. Les interruptions de traitement avec des temps d’arrêt de l’appareil («down-time ») peuvent nuire à l’efficacité du traitement en empêchant l’administration de la dose prescrite. La prescription selon un protocole majorant la dose prescrite pourrait permettre de compenser le down-time et d’atteindre la dose cible.MATERIEL ET METHODE : Afin d’évaluer ce protocole, nous avons réalisé une étuderétrospective monocentrique incluant les patients hospitalisés en réanimation pédiatrique de janvier 2008 à décembre 2013 et pour lesquels une épuration extra rénale continue avait été prescrite. L’objectif principal était de comparer les doses de dialyse prescrite, cible et administrée et de montrer que la majoration de la dose de dialyse prescrite permettait d’atteindre au moins la dose de dialyse recommandée. L’objectif secondaire était d’identifier les facteurs de risque d’échec d’obtention de la dose de dialyse cible et les causes d’interruption de traitement.RESULTATS : Sur 41 patients hémo(dia)filtrés pendant la période étudiée, 28 enfants étaient inclus. L’âge médian des enfants était de 8 ans (1-14) et le poids médian était de 20,5 kg (9,6-0,8). Les 2 motifs les plus fréquents d’admission étaient l’état de choc septique et le syndrome hémolytique et urémique. Dans la majorité des cas, l’EERC était débutée pour insuffisance rénale aiguë secondaire à un état de choc ou pour une cause extra-rénale. Le protocole de prescription de l’hémofiltration du service permettait d’atteindre l’objectif de dose recommandée puisque la dose de dialyse délivrée (36,5 ml/kg/h [30,8-39,5]) n’était pas inférieure à la dose cible (35 ml/kg/h [34,9-35,1]), avec p= 0,142. Le down-time médian sur 24 heures était de 4,5 heures(3,38-6,3) et semblait être le seul facteur corrélé à la non-obtention de la dose cible. La coagulation du filtre était le principal responsable du down-time, du fait de changements précoces et imprévus de set (89% des cas).DISCUSSION : Bien que notre étude présente des biais liés principalement à son faible effectif, à son caractère rétrospectif et à son recrutement atypique, ses résultats sont intéressants pour notre pratique courante. Ce travail confirme que la dose à prescrire doit rester au moins supérieure de 20% à la dose cible. L’identification du down-time comme principal facteur de non délivrance de la dose cible et de ses déterminants pourrait permettre de mettre en place des mesures d’amélioration afin de diminuer les interruptions de traitement.CONCLUSION : Malgré la compensation du down-time par l’augmentation de la dose de dialyse, l’enjeu quotidien reste d’améliorer la durée de vie des filtres en diminuant les thromboses inopinées, afin de réduire les pertes sanguines et le coût de la technique. L’anticoagulation régionale au citrate semble être une technique prometteuse à mettre en place dans le service, mais présente actuellement des contraintes techniques pour les patients les plus jeunes
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [103 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732776
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:18:11 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:05 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 5:55:54 PM

File

BUMED_T_2014_MORANDINI_ANNE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732776, version 1

Citation

Anne Morandini. La majoration de la dose de dialyse permet-elle de compenser le down-time lors de l’épuration extra-rénale continue en réanimation pédiatrique ? A propos d’une étude rétrospective réalisée chez 29 enfants hémofiltrés. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01732776⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

566