Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Dysfonction sexuelle après chirurgie aorto-iliaque chez l'homme

Résumé : La fonction sexuelle est un critère de qualité de vie pour les patients. Depuis la description du syndrome de Leriche en 1948, il est reconnu que l'atteinte obstructive aorto-iliaque peut entrainer une impuissance. Plus tard il sera établi que le dommage des plexus péri-aortiques au cours de la chirurgie aorto-iliaque peut entrainer à la fois impuissance et troubles de l'éjaculation. Depuis plusieurs études ont confirmé ces constatations, mais il est reconnu que les dysfonctions sexuelles ont souvent une origine multifactorielle. Le but de notre travail a été de faire une revue globale du sujet, en reprenant tout d'abord les bases anatomiques et physiologiques de la fonction sexuelle masculine. Dans une deuxième partie nous explorons les divers aspects étiologiques de la dysfonction sexuelle, ses répercussions sur la qualité de vie et le psyché des patients, et leur appréhension en pratique courante. Enfin nous présentons les résultats de notre étude prospective bi-centrique réalisée au seindes CHU de Bordeaux et Nancy. 36 patients ont été inclus, dont 16 ont bénéficié d'uneexclusion anévrismale par endoprothèse (EVAR), et 20 d'une chirurgie ouverte aorto-iliaque de revascularisation ou pour traitement d'un anévrisme. L'utilisation d'un questionnaire standardisé, l'IIEF, mettait en évidence 58.8 % de fonction érectile altérée avant l'intervention chez l'ensemble des patients. La satisfaction globale desrapports sexuels était jugée bonne par 44.3 % des patients, et était fortement corrélée à la qualité des érections. La comparaison des scores avant et 3 mois après l'intervention montrait pour la chirurgie ouverte une dégradation de la fonction érectile chez 42.8 % des patients, une perte des éjaculations chez 45 % et une baisse de la satisfaction globale chez 38.4 %. Cette dernière était associée significativement à la perte de l'éjaculation et la dégradation de la fonction érectile. Les troubles observés étaient essentiellement rapportés au traumatisme des voies nerveuses sympathiques à destinée des organes pelviens. Pour l'EVAR, on ne retrouvait pas de modification significative des érections, ni de la satisfaction globale, et aucun trouble éjaculatoire n'est survenu. La fréquence des rapports sexuels avait une tendance à la diminution pour l'ensemble des patients 3 mois après l'intervention. Cette étude confirme l'impact important de la chirurgie ouverte aorto-iliaque sur la fonction sexuelle masculine. Elle montre par ailleurs que le traitement par EVAR est une technique sure pour préserver la fonction sexuelle des patients. Les patients doivent être informés du risque de dysfonction sexuelle avant l'intervention. La modification de la fonction sexuelle doit être recherchée en post-opératoire et le patient orienté vers un spécialiste pour une prise en charge adaptée en cas d'altération
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [102 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732936
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:26:36 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:01 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 7:57:17 PM

File

BUMED_T_2013_KOENIG_JULIEN.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732936, version 1

Citation

Julien Koenig. Dysfonction sexuelle après chirurgie aorto-iliaque chez l'homme. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01732936⟩

Share

Metrics

Record views

49

Files downloads

5605