Vaccination des enfants nés grands prématurés à la Maternité Régionale Universitaire de Nancy : étude observationnelle sur 18 mois - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Vaccination of premature infants in the NICU of Nancy: an observational prospective study

Vaccination des enfants nés grands prématurés à la Maternité Régionale Universitaire de Nancy : étude observationnelle sur 18 mois

Abstract

Les enfants nés prématurés reçoivent la première injection vaccinale dès deux mois d'âge réel, et ce quel que soit leur âge gestationnel .Tous les nouveau-nés < 33SA, doivent être hospitalisés pour surveillance cardio-respiratoire au moins 24 heures en raison du risque de survenue d'apnées postvaccinales. L'objectif principal de cette étude observationnelle était d'évaluer la tolérance vaccinale (vaccin hexa ou pentavalent et anti-pneumococcique) des enfants grands prématurés dans notre service de néonatologie de la Maternité Régionale Universitaire de Nancy, et d'évaluer la pertinence des hospitalisations des enfants assez stables pour être rentrés au domicile. L'objectif secondaire était de rechercher des facteurs de risque associés à la survenue d'évènements cardio-respiratoires significatifs. 144 enfants ont été inclus dans cette étude pendant 18 mois. L'âge gestationnel médian au moment de la primo-vaccination était de 29 SA, et l'âge réel de 62 jours. 68% des nouveau-nés ont présenté desévènements cardio-respiratoires significatifs. Parmi les enfants déjà rentrés au domicile, 50% ont présenté des évènements post-vaccinaux, mais ils étaient peu sévères et ne nécessitaient pas d'intervention. Les facteurs associés à la survenue d'évènements cardio-respiratoires étaient : un âge gestationnel et un poids de naissance plus faibles, une durée de séjour en néonatologie et de ventilation mécanique plus longue, la persistance d'une supplémentation en oxygène lors de la vaccination, une rétinopathie du prématuré, un antécédent d'infection materno-foetale, ou d'infection secondaire, et la persistance d'une immaturité cardio-respiratoire. Une intervention à type de stimulation ou ventilation était nécessaire chez 22% des enfants ayant présenté des évènements cardio-respiratoires significatifs, particulièrement chez ceux présentant des complications neurologiques. Les enfants nés < 33SA développent des évènements cardio-respiratoires significatifs en période postvaccinale, d'autant plus si l'âge gestationnel est plus faible et si le parcours néonatal a été compliqué. Les évènements présentés par les enfants déjà rentrés au domicile s'avèrent moins sévères. Ces éléments sont en faveur de la surveillance cardio-respiratoire lors des premières injections vaccinales
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_GERARD_MARION.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733022 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733022 , version 1

Cite

Marion Gérard. Vaccination des enfants nés grands prématurés à la Maternité Régionale Universitaire de Nancy : étude observationnelle sur 18 mois. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733022⟩
49 View
77 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More