Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evolution du dispositif d'orientation des patients insuffisants rénaux chroniques vers le traitement de suppléance rénale et impact sur le choix et la mise en oeuvre de la suppléance. Expérience du CHU de Nancy de 2005 à 2014

Résumé : Introduction : L’éducation thérapeutique du patient (ETP) fait partie de la prise en charge des patients insuffisants rénaux chroniques. Le service de Néphrologie du CHU de Nancy a élaboré dès 2005 un dispositif d’orientation pré-dialyse (l’« Information pré-dialyse) puis en 2013 un programme structuré d’ETP (ALTHYSE). L’objectif principal de ce travail était d’évaluer l’impact de nos deux dispositifs sur le choix de la suppléance et l’adéquation avec la modalité débutée. Nos objectifs secondaires étaient d’évaluer l’impact sur la mise en oeuvre de la suppléance et la satisfaction des patients.Patients et Méthodes : Cette étude a analysé une cohorte observationnelle monocentrique,rétrospective pour le 1er dispositif (de 2005 à 2013), prospective pour le 2ème dispositif (2013 à 2014). Nous avons inclus tous les patients qui ont accepté de participé aux deux dispositifs. Les variables recueillies étaient les caractéristiques sociodémographiques, médicales, biologiques des patients et leur choix de suppléance. La satisfaction a été évaluée 6 mois après la fin du programme, par questionnaire, uniquement pour les patients du 2ème dispositif.Résultats : 523 patients ont participé au 1er dispositif. 374 ont débuté une suppléance ; 297 (79.4%) ont émis un choix : 51.2% pour hémodialyse (HD), 32% pour la dialyse péritonéale (DP), 7% pour la transplantation (TR) préemptive, 1% pour l’HD/TR, 5.1% pour la DP/TR, 3.7% pour le traitement conservateur. L’adéquation entre le choix des patients et la modalité du 1er traitement était présente chez 81.5%. 101 patients ont participés au 2ème dispositif. 41 ont débuté une suppléance et tous ont émis un choix : 26.8% pour l’HD, 9.8% la DP, 29.3% pour HD/TR, 34.1% DP/TR. L’adéquation étaitprésente chez 90.2%. L’urgence justifiait l’initiation par HD chez les patients ayant choisi la DP. En comparaison aux patients n’ayant pas suivi les dispositifs, nous avions moins de dialyse en urgence (26.4% vs 36.7% p=0.0005) et plus de patients dialysés péritonéaux (23.3 % vs 8.1% p < 0.001), mais pas d’impact sur l’anticipation des fistules artério-veineuses, dans le 1er dispositif. Nos résultats n’étaient pas significatifs pour le 2ème dispositif. Parmi les 95 questionnaires de satisfaction envoyés, 67 patients ont répondu. 92% ont trouvé le programme utile. Conclusion : Les choix des patients ont évolué, associant lors du 2ème dispositif, une modalité de dialyse à leur projet de greffe Cela témoigne de leur prise de conscience de la TR comme meilleur traitement de l’IRCT et de la longue période de dialyse imposée en l’absence de donneur vivant, compte tenu de la pénurie de greffon cadavérique. Une évolution de nos pratiques vers la DP en contexte d’urgence permettrait de respecter au mieux le choix des patients
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [59 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733056
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:33:15 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:58 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 9:27:28 PM

File

BUMED_T_2015_SOLIMANDO_EMILIE....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733056, version 1

Citation

Emilie Solimando. Evolution du dispositif d'orientation des patients insuffisants rénaux chroniques vers le traitement de suppléance rénale et impact sur le choix et la mise en oeuvre de la suppléance. Expérience du CHU de Nancy de 2005 à 2014. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733056⟩

Share

Metrics

Record views

110

Files downloads

217