L'infiltration de cortisone est-elle plus efficace que la viscosupplémentation dans la coxarthrose en pratique courante ? - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Comparison of intra-articular injections of corticosteroid and hyaluronic acid in hip osteoarthritis in current practice

L'infiltration de cortisone est-elle plus efficace que la viscosupplémentation dans la coxarthrose en pratique courante ?

Abstract

Introduction : Dans la coxarthrose, l'efficacité thérapeutique des traitements locaux est débattue et n'a fait l'objet que de quelques études. L'objectif principal de notre étude est de comparer l'efficacité d'une injection intra-articulaire de corticoïde versus celle d'un viscosupplémentant chez des patients atteints de coxarthrose à 1 mois. L'objectif secondaire est de rechercher des facteurs prédictifs de réponse au traitement.Patients et méthode : Nous avons conduit une étude ouverte incluant 64 patients atteints de coxarthrose, ayant bénéficié d'une injection intra-articulaire d'Hylan GF-20 sous scopie entre 2003 et 2004 (cohorte historique) et 59 patients ayant reçu une infiltration de triamcinolone (40mg) sous échographie entre 2010 et 2012. Les critères de réponse majeure étaient l'obtention du PASS-douleur et fonction et l'amélioration de l'EVA-douleur ? 50% à 1 mois. Les critères secondaires étaient l'obtention d'une réponse mineure (MCII-douleur et fonction, amélioration du WOMAC-douleur etfonction de 20% et la combinaison de ces deux paramètres (critère OARSI) ainsi que les facteurs prédictifs de réponse et de tolérance du traitement.Résultats : Sur les 123 patients inclus, 34,9% ont atteint les critères de réponse majeure. Pour les critères de réponse mineure, 53% sont répondeurs sur le MCII-douleur, 14,7% sont répondeurs sur le MCII-fonction, 55% améliorent de plus de 20% le WOMAC-douleur et 52.5% le WOMAC-fonction, soit un total de 44.5% de répondeurs pour deux des trois critères OARSI. Il n'y a pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes étudiés (cortisone et viscosupplémentation) enterme de réponse majeure ou mineure. Parmi les différents facteurs cliniques, démographiques, radiologiques et échographiques étudiés, seul le stade radiologique avancé se révèle être un facteur prédictif négatif de réponse aux traitements locaux (p=0.0381).Conclusion : En pratique courante et sur une large population atteinte de coxarthrose, nous n'avons pas retrouvé de différence significative quant à l'efficacité de l'infiltration intra-articulaire de cortisone et d'acide hyaluronique dans la coxarthrose à 1 mois. L'existence d'une forme sévère doit restreindre l'indication de ces gestes
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_SALMON_CAROLE.pdf (351.48 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733074 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733074 , version 1

Cite

Carole Salmon. L'infiltration de cortisone est-elle plus efficace que la viscosupplémentation dans la coxarthrose en pratique courante ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733074⟩
28 View
400 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More