Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Devenir post-opératoire du langage après résection de l’aire temporo-basale du langage, identifiée par des stimulations corticales électriques

Résumé : Les stimulations corticales électriques de la région temporo-basale du côté de l’hémisphèredominant produisent souvent des troubles transitoires du langage en dénomination orale d'objets. Cette région est communément appelée ‘’aire temporo-basale du langage (BTLA)’’. Cependant, le risque d’avoir un déficit du langage après une résection de cette région reste encore débattu. L’objectif principal de cette étude a été d’évaluer et de comparer l’effet de la résection de la BTLA, pré-identifiée par des stimulations corticales électriques, dans le devenir postopératoire du langage en dénomination orale. 29 patients souffrant d’une épilepsie temporale pharmaco-résistante ont été inclus dans notre étude. Une cartographie fonctionnelle du langage de la région temporo-basale par des stimulations corticales électriques a été réalisée chez tous les patients. Un bilanneuropsychologique avant et 6 mois après l’intervention chirurgicale a été réalisée. La dénomination orale a été évaluée en utilisant un test de dénomination orale d’objets (DO 80) et des tests de fluence verbale comme tests de contrôle. Une comparaison de ces tests avant et après chirurgie a été réalisée en fonction de la résection (BTLA+) ou non (BTLA-) de la BTLA. 83% des patients ont présenté durant les stimulations au moins un trouble transitoire du langage en dénomination orale. Le déficit du langage le plus souvent observé a été une anomie. La BTLA a été localisée principalement dans le gyrus fusiforme gauche et s’était étendue de 13 à - 66 selon les coordonnées de Talairach, autrement dit, du pôle temporal à la jonction temporo-occipitale. Aucun gradient antéro-postérieur n’a été retrouvé. Treize patients dont la BTLA était clairement identifiée durant la SEEG, ont été finalement opérés. 3 des 4 patients BTLA + ont eu un déclin postopératoire significatifen DO 80 tandis qu’aucun des patients BTLA – n’en a eu. Les résultats des tests de fluence verbale sont restés stables dans les deux groupes. Une corrélation statistiquement significative entre le déclin postopératoire en dénomination orale (DO 80) et la résection de la BTLA a été retrouvée (P=0.01).Les résultats indiquent clairement un effet spécifique de la résection de la BTLA sur la dénomination orale d’objets
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [72 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733079
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:34:21 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:58 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 9:37:50 PM

File

BUMED_T_2015_ABDALLAH_CHIFAOU....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733079, version 1

Citation

Chifaou Abdallah. Devenir post-opératoire du langage après résection de l’aire temporo-basale du langage, identifiée par des stimulations corticales électriques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733079⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

80