Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Valeurs de propofol, de remifentanil et d'entropie spectrale à la perte et au retour de la reponse à la commande verbale chez les patients insuffisants cardiaques [S.l.] : intérêt du monitorage pharmacodynamique multimodal pour l'adaptation des posologies

Résumé : Introduction: l'anesthésie intraveineuse avec objectif de concentration (AIVOC) par propofol et rémifentanil est utilisée depuis de nombreuses années en Europe. Il existe peu de données concernant son utilisation chez l'insuffisant cardiaque sévère (ICS). Le but de cette étude était de rapporter les concentrations prédites au site effet (Ce) de propofol et de rémifentanil, les valeurs de profondeur d'anesthésie dérivées de l'EEG, de pression artérielle moyenne (PAM) et de fréquence cardiaque (FC) chez ces patients lors de la perte et du retour de l'état de conscience et lors de l'intubation orotrachéale (IOT). Matériel et méthodes: il s'agit d'une étude observationnelle chez des ICS (NYHA III-IV) qui bénéficiaient d'une anesthésie pour implantation d'un DAI avec resynchronisation interventriculaire. Les données du monitorage étaient enregistrées grâce au logiciel RUGLOOP II (Demed, Temse, Belgique). L'induction et le maintien de l'anesthésie étaient assurés par AIVOC de propofol (modèle de Schnider) et de rémifentanil (modèle de Minto) en utilisant une base Primea® (Fresenius Vial, Brézins, France), titrés afin de maintenir des valeurs de SE et RE ((M-Entropy® module ; GE Healthcare, Finlande) entre 40 et 50. Le propofol était administré en premier. Dès que la perte de la réponse à la commande verbale (PRCV) était obtenue, la perfusion de rémifentanil était débutée. Quand la Ce de rémifentanil atteignait 4-5 ng/mL, l'IOT était réalisée, facilitée par de l'atracurium. Après le dernier choc électrique, le propofol et le rémifentanil étaient arrêtés. Le réveil était défini par le retour d'une réponse (ouverture des yeux) à la commande verbale (RRCV). Les résultats sont exprimés sous forme de médiane et de range interquartile. Résultats: nous avons analysé 32 patients (27 hommes), âgés de 65 ans (55-73) avec une fraction d'éjection ventriculaire gauche de 25 % (18-30). Les valeurs de Ce pour le rémifentanil et le propofol observées à la PRCV et au RRVC étaient comparables à celles rapportées chez les patients ASA 1 à 2. Une dose de propofol d'1 (0.8-1.15) mg/kg suffisait pour obtenir la PRCV. Le maintien d'une PAM > 60 mmHg nécessitait une perfusion continue d'éphédrine et/ou de néosynéphrine. Le suivi à 6 mois ne montrait pas d'effets délétères des doses utilisées. Conclusion: l'AIVOC associant le propofol et le rémifentanil est réalisable et bien tolérée sur le plan hémodynamique chez l'ICS moyennant des doses importantes de vasopresseurs.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [174 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733083
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:34:31 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:58 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 9:34:05 PM

File

SCDMED_T_2010_DUCROCQ_NICOLAS....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733083, version 1

Citation

Nicolas Ducrocq. Valeurs de propofol, de remifentanil et d'entropie spectrale à la perte et au retour de la reponse à la commande verbale chez les patients insuffisants cardiaques [S.l.] : intérêt du monitorage pharmacodynamique multimodal pour l'adaptation des posologies. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01733083⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

242