Evaluation de la neutrophil gélatinase - associated lipocalin (NGAL) comme biomarqueur d'insuffisance rénale aiguë en chirurgie vasculaire aortique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

An assessment of Neutrophil Gelatinase - Associated Lipocalin (N.G.A.L) as a biomarker of acute kidney injury after aortic surgery

Evaluation de la neutrophil gélatinase - associated lipocalin (NGAL) comme biomarqueur d'insuffisance rénale aiguë en chirurgie vasculaire aortique

Abstract

Introduction : L'insuffisance rénale aiguë (IRA) complique jusqu'à 40% des interventions de chirurgie aortique et est responsable d'une part importante de morbidité et mortalité de cette chirurgie. Son diagnostic repose actuellement sur la mesure de la créatininémie qui est un marqueur tardif de variations rapides de la fonction rénale. De nouveaux biomarqueurs plus précoces de dysfonction rénale sont en cours d'évaluation dont le plus prometteur est la Neutrophil Gelatinase-Associated Lipocalin (NGAL).Objectifs : L'objectif principal était d'évaluer les performances de la NGAL plasmatique (pNGAL) pour prédire la survenue d'une IRA après chirurgie aortique. L'objectif secondaire était de déterminer les capacités de la pNGAL à prédire le recours à une épuration extra-rénale (EER). Méthode : Il s'agit d'une étude prospective, observationnelle, monocentrique pendant une durée de dix mois incluant 50 patients bénéficiant de chirurgie aortique avec clampage. La NGAL était prélevée en préopératoire et à l'admission en réanimation chirurgicale et était dosée par la technique ELISA (automate délocalisé Triage® MeterPro). Les patients étaient classés en deux groupes selon qu'ils développaient ou non une IRA définie selon la classification RIFLE. Résultats : Parmi les 50 patients inclus, 36 % ont développés une IRA. Ils ont atteints les classes Risk, Injury et Failure pour 12 %, 6 % et 18 % respectivement. Les patients du groupe IRA avaient un taux de NGAL postopératoire supérieur au groupe NON-IRA [222 (134-277) ng/ml contre 50 (50-93) ng/ml, p<0,0001]. La NGAL dosée à l'admission prédisait la survenue d'une IRA avec une ASC de 0,88 pour un seuil optimal de 118 ng/ml avec une Se de 83,3 % et une Sp de 84,4 %. Les huit patients ayant nécessité une EER avaient un taux de NGAL supérieur postopératoire aux autres [272 (256-334) ng/ml contre 82 (50-129) ng/ml, p<0,0001]. La pNGAL prédisait le recours à la dialyse à un seuil de 225 ng/ml avec une Se de 87,5 %, une Sp de 95,2 % (ASC de 0,96). Conclusion : La pNGAL est un bon biomarqueur précoce de survenue de l'IRA mais le seuil défini apparaît être inférieur à celui donné par le laboratoire. La pNGAL a une bonne valeur prédictive pour la nécessité d'épuration extra-rénale postopératoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_CLAUDOT_JEAN_LOUIS.pdf (1.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733274 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733274 , version 1

Cite

Jean-Louis Claudot. Evaluation de la neutrophil gélatinase - associated lipocalin (NGAL) comme biomarqueur d'insuffisance rénale aiguë en chirurgie vasculaire aortique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01733274⟩
28 View
211 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More