Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Psychotraumatismes et Binge Eating Disorder chez 1484 hommes et femmes obèses candidats à la chirurgie bariatrique

Résumé : INTRODUCTION : Les troubles du comportement alimentaire sont largement rapportés chez les sujets obèses candidats à une chirurgie bariatrique, en particulier le Binge Eating Disorder (BED) qui occupe désormais une place à part entière dans le DSM V. Il est également communément admis que les psychotraumatismes sont très fréquents dans ce type de population. L’objectif de ce travail est d’analyser les liens entre le BED et les antécédents de psychotraumatismes chez les sujets candidats à une chirurgie bariatrique, de façon indépendante chez les hommes et chez les femmes.SUJETS ET MÉTHODES : Nous avons analysé rétrospectivement le comportement alimentaire et les psychotraumatismes chez tous les candidats à une chirurgie bariatrique au CHU de Nancy entre 1998 et 2013 (n=1484), indépendamment chez les hommes (n=326) et chez les femmes (n=1158). RÉSULTATS : Le BED est présent chez 27% des hommes et 37% des femmes. Les hommes aux antécédents de BED ont subi significativement plus de violences directes (20,2 % vs 11,0% ; p=0,0345), de violences indirectes (23,6% vs 13,5 % ; p=0,0346) et de carences affectives (71,9 % vs 41,3 % ; p<0,0001) que les hommes sans antécédent de BED. Les femmes aux antécédents de BED ont également subi plus fréquemment des violences directes (33,1% vs 19,5,% ; p< 0,0001), des violences indirectes (23,3% vs 14,7% ; p=0,0003), des abus sexuels (16,8% vs 8% ; p< 0,0001) et des carences affectives (78,1% vs 61,4% ; p<0,0001) que les femmes sans antécédent de BED. L’analyse multivariée montre que chez les femmes, les violences directes (OR=1,56 ; IC95% [1,14-2,12] ; p=0,0047), les abus sexuels (OR=1,80 ; IC95% [1,22-2,65] ; p=0,0029) et les carences affectives(OR=1,83 ; IC95% [1,37-2,44] ; p<0,0001) sont des facteurs de risque de BED. Chez les hommes, seules les carences affectives sont associés de façon significative au BED (OR=3,49 ; IC95% [1,94-6,29] ; p<0,0001).CONCLUSION : La prévalence des psychotraumatismes chez les sujets candidats à une chirurgie bariatrique est plus fréquente chez les sujets souffrant de BED que chez les sujets indemnes de BED, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, la carence affective représentant le type de psychotraumatisme dont l’association avec le BED est la plus forte dans les deux sexes
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [67 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733316
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:46:08 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:22 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 2:27:00 AM

File

BUMED_T_2015_PERRIN_PAYET_MARI...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733316, version 1

Citation

Marion Perrin-Payet. Psychotraumatismes et Binge Eating Disorder chez 1484 hommes et femmes obèses candidats à la chirurgie bariatrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733316⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

127