Etude de l'innervation trigéminale des territoires méningés: implications odontologiques - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2004

Etude de l'innervation trigéminale des territoires méningés: implications odontologiques

(1)
1

Abstract

Nerf du chirurgien-dentiste par excellence, le nerf trijumeau a cependant un territoire d'innervation très peu connu dans notre discipline : les méninges. Celles-ci représentent les enveloppes qui entourent et protègent l'encéphale, et leur innervation est constituée essentiellement de branches récurrentes issues des trois branches du nerf trijumeau. L'innervation trigéminale est ainsi assurée au niveau extracérébrale, intervient dans la physiologie vasculaire et de ce fait dans la pathologie de certaines céphalées, tout particulièrement dans les migraines. On parle de complexe trigémino-vasculaire et c'est à partir de ce complexe que l'hypothèse physiopathologie de la crise migraineuse a été établie.Cette hypothèse, proposée par Moskowitz en 1993 semble être une des plus probables pour expliquer certaines formes de migraines. Le facteur déclenchant c'est-à-dire la stimulation du noyau sensitif spinal du nerf trijumeau est varié et peut être un acte professionnel, une pathologie telle une dysfonction de l'appareil manducateur, une infection ou une inflammation. Dans le cas d'un syndrome de l'appareil manducateur, il peut exister un lien réciproque entre ce syndrome et la migraine.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2004_COSTE_ARNAUD.pdf (17.95 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733441 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733441 , version 1

Cite

Arnaud Coste. Etude de l'innervation trigéminale des territoires méningés: implications odontologiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2004. ⟨hal-01733441⟩
53 View
223 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More