Impact de la kinésithérapie respiratoire précoce sur le devenir des enfants atteints de mucoviscidose, nés depuis l’instauration du dépistage néonatal en France. Etude rétrospective à propos de 62 enfants suivis au CRCM pédiatrique du CHRU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Impact of early chest physiotherapy in children with cystic fibrosis, born after newborn screening in France. Retrospective cohort study of 62 patients followed in Nancy

Impact de la kinésithérapie respiratoire précoce sur le devenir des enfants atteints de mucoviscidose, nés depuis l’instauration du dépistage néonatal en France. Etude rétrospective à propos de 62 enfants suivis au CRCM pédiatrique du CHRU de Nancy

Abstract

Introduction : La kinésithérapie est la base du traitement respiratoire de la mucoviscidose.Au CRCM enfants du CHRU de Nancy, ce traitement est instauré quotidiennement dès lediagnostic et une éducation parentale est proposée. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’impact de la kinésithérapie respiratoire précoce sur les paramètres respiratoires (VEMS) et anthropométriques (IMC) chez les enfants malades, nés depuis l’instauration du dépistage néonatal.Matériel et méthodes : Etude de cohorte rétrospective incluant des enfants nés de juin 2002 à décembre 2013 et suivis depuis leur diagnostic au CRCM enfants de Nancy. Nous avons recueilli la meilleure valeur de VEMS et d’IMC de l’année 2013. Nous avons également recueilli le ressenti des parents et les pratiques des autres CRCM.Résultats : Nous avons inclus 62 patients, dont 83.8% avec une forme classique de mucoviscidose et 16.2% avec une forme frontière. Le VEMS moyen des 6-12ans de notre cohorte était statistiquement supérieur à la moyenne nationale, p<0.0001. L’IMC en Z-score des 0-4 ans et 5-9 ans était également statistiquement supérieur à la moyenne nationale, p=0.01 et p<0.01, en référence au Registre National de la Mucoviscidose.Le ressenti des parents sur leur apprentissage des gestes de kinésithérapie respiratoire étaitglobalement très bon, 93.1% des parents le recommandaient. Les pratiques des autres centres étaient très hétérogènes, 81% des centres instauraient la kinésithérapie respiratoire dès les diagnostic, dont seulement 17% de manière quotidienne.Conclusion : Ces résultats nous encouragent à poursuivre la prise en charge précoce par kinésithérapie respiratoire et confirment l’intérêt de l’éducation thérapeutique dès le diagnostic
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_ZITVOGEL_FRANCOISE.pdf (2.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733444 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733444 , version 1

Cite

Françoise Zitvogel. Impact de la kinésithérapie respiratoire précoce sur le devenir des enfants atteints de mucoviscidose, nés depuis l’instauration du dépistage néonatal en France. Etude rétrospective à propos de 62 enfants suivis au CRCM pédiatrique du CHRU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733444⟩
197 View
118 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More