Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Etude rétrospective de l'estimation des risques ischémiques et hémorragiques par les scores CHADS2 et HEMORR2HAGES comparée au choix du traitement AVK ou antiplaquettaire chez des patients hospitalisés présentant une fibrillation auriculaire

Résumé : Introduction : Pour la prévention des accidents thromboemboliques de la fibrillationauriculaire (FA), le choix entre anti-vitamine K (AVK) et antiplaquettaire (AP) repose sur le rapport bénéfice/risque individuel, en prenant en compte le risque ischémique(supériorité des AVK par rapport aux AP) et le risque hémorragique (moindre avec les AP). Une étude rétrospective a comparé en 2009, chez des patients hospitalisés en médecine interne, la décision de traitement par AVK ou AP au score CHADS2, validé par la HAS pour le risque ischémique et au score HEMORR2HAGES proposé pour évaluer le risque hémorragique, calculés rétrospectivement.Patients et Méthodes : Ont été inclus les patients hospitalisés quelque soit le motif,présentant une FA non valvulaire chronique ou paroxystique traitée par AVK et/ou AP(aspirine à faible dose ou clopidogrel). Ont été exclus les patients avec prothèse valvulaire, syndrome coronarien aigu, autre indication des AVK que la FA. Les 2 scores ont été répartis en 3 catégories de risque en regroupant les scores CHADS2 (faible : 0, modéré : 1, élevé ? 2) et HEMORR2HAGES (faible : 0-1, modéré : 2-3, élevé : ?4).Résultats : 63/74 patients ont été inclus (52% de femmes), d?âge moyen 82 ans (56 à 95 ans), répartis respectivement pour CHADS2 et HEMORR2HAGES en risque : faible : 0 (0%) et 6 (10%), modéré : 9 (14%) et 21 (33%), élevé : 54 (86%) et 36 (57%). L'augmentation du risque ischémique était corrélée avec celle du risque hémorragique (p<0,0001). 2/3 des patients présentaient un niveau de risque hémorragique et ischémique similaire. A la sortie des patients, les traitements pour la FA étaient : sans (n = 4), AVK (n = 32), AP (n = 20), AVK + AP (n = 7). Il n'y avait pas de lien significatif entre les 3 classes de CHADS2 et la prescription d'AVK et/ou d'AP. Les classes de risque HEMORR2HAGES étaient liées au choix du traitement (sans/AVK/AP/AVK+AP) : faible : 0/6/0/0, modéré : 1/16/3/1, élevé : 3/10/17/6 (p<0,002). L?arrêt des AVK en cours d'hospitalisation était associé à un score HEMORR2HAGES élevé (OR = 1,7 ; IC 95 % : [1,03-2,98]).Conclusion : Dans cette population âgée, caractérisée par des risques ischémiques ethémorragiques élevés, le choix du traitement entre AVK et AP semblait plus influencé par le risque hémorragique que le risque ischémique. A notre connaissance, une seule étude comparable à la notre, menée dans une population âgée, conclut à la difficulté d'utilisation des deux scores combinés dans l'aide au choix thérapeutique, en raison des risques ischémiques et hémorragiques souvent similaires et élevés. Une étude prospective avec suivi évolutif des patients serait intéressante en évaluant simultanément les nouveaux scores de risque ischémique (CHA2DS2-VASc) et hémorragique (HAS-BLED)
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [71 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733466
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:53:23 PM
Last modification on : Monday, December 21, 2020 - 5:05:28 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:11:52 AM

File

SCDMED_T_2011_KROPKA_DUMEL_LOR...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733466, version 1

Citation

Lorraine Kropka-Dumel. Etude rétrospective de l'estimation des risques ischémiques et hémorragiques par les scores CHADS2 et HEMORR2HAGES comparée au choix du traitement AVK ou antiplaquettaire chez des patients hospitalisés présentant une fibrillation auriculaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2011. ⟨hal-01733466⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

54