Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

L'appropriation de la loi Léonetti par les internes de médecine générale à Nancy : enquête qualitative sur les connaissances théoriques et les implications pratiques dans la prise en charge des patients en fin de vie

Résumé : Introduction : Les progrès accomplis dans le domaine de la santé permettent de vivre plus longtemps et dans de meilleures conditions. Les citoyens revendiquent le respect de leur dignité jusqu'aux derniers moments de la vie. Ils exigent une plus grande autonomie et une plus grande liberté de choix concernant leur fin de vie. La loi Léonetti, relative aux droits des malades en fin de vie, a pour but de concilier cette volonté d'autonomie et de respect du patient avec la nécessité d'améliorer la prise en charge des malades en fin de vie. Elle lutte également contre l'acharnement thérapeutique et maintient l'interdiction de l'euthanasie. Le malade a désormais le droit de refuser un traitement et d'accéder à des soins palliatifs. Notre enquête a consisté à faire le point sur les connaissances de la loi Léonetti par les internes de médecine générale de Nancy, à analyser les conditions de fin de vie et ledéveloppement des soins palliatifs en France et à étudier les systèmes de santé étrangers.Matériel et méthode : Les questions étaient orientées selon trois axes : les connaissances théoriques de la loi Léonetti par les internes, la mise en pratique de cette loi au cours de leur cursus, leur rapport personnel à cette loi (formation, questionnements éthiques).Résultats : Les internes interrogés sont tous sensibilisés à la loi Léonetti et la rattachentclairement à une loi relative aux droits des malades en fin de vie. La majorité d'entre eux sait que cette loi donne au patient le droit de refuser un traitement, et qu'elle lutte contre l'acharnement thérapeutique. La notion d'aide au développement des soins palliatifs est encore mal connue. Les internes sont précocement et régulièrement confrontés à des situations de fin de vie. Leur formation est à la fois théorique et pratique. Lors des décisions de prise en charge, le recours à la personne de confiance est fréquent. Les directives anticipées restent très peu utilisées. En situation de fin de vie, les malades et leurs familles sont majoritairement demandeurs d'une prise en charge palliative. Celle-ci a lieu le plus souvent en secteur d'hospitalisation classique. Les décisions médicales prises ne soulèvent pas de questionnements éthiques ou religieux spécifiques. La majorité des interrogés estime la formation et l'accompagnement insuffisants pour assurer une prise en charge palliativede qualité.Conclusion : Cette enquête montre que la loi Léonetti est bien connue des jeunesgénérations de praticiens. Elle reste cependant peu expliquée aux patients et estinsuffisamment appliquée. Répondant à la quasi totalité des situations de fin de vie, cette loi nécessite d'être valorisée, diffusée et enseignée
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733495
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:54:01 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:02 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:55:37 AM

File

BUMED_T_2013_MEYER_SOPHIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733495, version 1

Citation

Sophie Meyer. L'appropriation de la loi Léonetti par les internes de médecine générale à Nancy : enquête qualitative sur les connaissances théoriques et les implications pratiques dans la prise en charge des patients en fin de vie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733495⟩

Share

Metrics

Record views

60

Files downloads

156