Tolérance du tamoxifène en traitement adjuvant chez les femmes non ménopausées traitées pour un cancer du sein - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Tolerance of tamoxifen as adjuvant treatment in premenopausal breast cancer women

Tolérance du tamoxifène en traitement adjuvant chez les femmes non ménopausées traitées pour un cancer du sein

Abstract

Utilisé depuis 1975 dans le cadre du traitement des cancers du sein infiltrants hormonodépendants, le tamoxifène se distingue à l'époque par ses effets indésirables moindres par rapport aux hormonothérapies disponibles jusqu'alors. Initialement indiqué en situation métastatique chez la femme ménopausée, puis en traitement adjuvant post-ménopausique, il devient ensuite le gold standard de l'hormonothérapie de la femme non ménopausée depuis la publication de la méta-analyse de PETO en 1998. En près de 40 ans d’essais cliniques, les données sur son mode d’action, sa tolérance, sa toxicité, son efficacité et ses indications se sont accumulées.L’objectif de cette étude prospective multicentrique et observationnelle était d’évaluer leseffets secondaires gynécologiques du tamoxifène, qui aura été prescrit en fin de traitement, chez des patientes à axe gonadotrope conservé ou en aménorrhée chimio-induite, possiblement transitoire sur les plans clinique, biologique et morphologique (statut hormonal, présence de bouffées de chaleur, taux de 17 bêta oestradiol et de FSH, présence de kystes ovariens symptomatiques ou non). L'objectif secondaire était d'évaluer la tolérance fonctionnelle de ce traitement sur le climatère et l'état général (qualité de vie).L'étude a porté sur 195 patientes recrutées dans 11 centres français différents, avec un suivi théorique prévu de 24 mois. Les patientes présentant des cycles est passé de 55,7 % à 44,8 %, avec un âge seuil prédictif d'avoir des cycles conservés au bout de deux ans de 43 ans. Le tamoxifène a augmenté significativement la fréquence des bouffées de chaleur, des kystes de l'ovaire et l'oestradiolémie, sans lien entre kyste ovarien et cycles. Le taux d'oestradiol élevé était lié à un plus grand nombre de kystes ovariens et moins de bouffées de chaleur
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_EL_HAMDAOUI_SARA.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733516 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733516 , version 1

Cite

Sara El Hamdaoui. Tolérance du tamoxifène en traitement adjuvant chez les femmes non ménopausées traitées pour un cancer du sein. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733516⟩
140 View
807 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More