Comparaison de deux doses de Sérum Anti-lymphocytaire dans l'allogreffe de Cellules souches hématopoïétiques issues de donneur non apparenté - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Comparison of two doses of antithymocyte globulin in patients undergoing unrelated donor allogeneic hematopoietic stem cell transplantation

Comparaison de deux doses de Sérum Anti-lymphocytaire dans l'allogreffe de Cellules souches hématopoïétiques issues de donneur non apparenté

Maud d'Aveni

Abstract

Le sérum anti-lymphocytaire (SAL) administré lors du conditionnement pour une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) diminue l'incidence et la sévérité de la maladie du greffon contre l'hôte aiguë et chronique (GVHa et GVHc). La reconstitution immunitaire (RI) a été peu étudiée. Des études suggèrent une incidence plus élevée d?infections mortelles en cas de forte dose de SAL (> 60mg/kg). Nous avons, dans une étude rétrospective, comparé 2 dosesde SAL-Fresenius administré à 121 patients allogreffés de CSH issues de donneurs non apparentés. Le SAL a été administré à la dose de 40mg/kg (n=69) ou à une dose de 90mg/kg (n=52). Aucune différence statistiquement significative n'a été mise en évidence entre les 2 groupes en termes de mortalité par toxicité, survie sans rechute ou survie globale. L'incidence de la GVHa sévère est strictement identique dans les 2 groupes (58%, p=0,85), par contre l'incidence d'une GVHc sévère est plus élevée dans le groupe SAL-40 (62,9% vs 29,2% p=0,01). Les taux circulants des lymphocytes, notamment les NK, semblent, en moyenne,augmentés à J100 dans le groupe SAL-90 (344,21/rl vs 235,26/rl, p=0,03). A J180, ces patients ont une RI plus lente (LT : 411,32/rl vs 692,18/rl, p=0,03 dont LT4 naïfs 5,35/rl vs 28,27/rl, p=0,01, LT8 et NKT, p=0,08). Ceci est corrélé à une plus grande incidence des infections non graves à EBV (32,7% vs 15,7% des patients, p=0,04) et adénovirus (26,9% vs 14,5%, p=0,03). La RI fonctionnelle selon les tests de transformation lymphoblastique (TTL) est discrètement augmentée dans le groupe SAL-90 (NS). Finalement, la dose de 90mg/kg semble recommandée pour améliorer la qualité de vie des patients, sans accroître la TRM par infections opportunistes ; mais une étude prospective est nécessaire pour confirmer ces résultats
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2011_D_AVENI_MAUD.pdf (2.71 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733573 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733573 , version 1

Cite

Maud d'Aveni. Comparaison de deux doses de Sérum Anti-lymphocytaire dans l'allogreffe de Cellules souches hématopoïétiques issues de donneur non apparenté. Sciences du Vivant [q-bio]. 2011. ⟨hal-01733573⟩
249 View
455 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More