Croyances et comportements alimentaires dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Dietary beliefs and behavior among inflammatory bowel disease patients

Croyances et comportements alimentaires dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

Abstract

Background: We investigated dietary beliefs and behavior in a large population of adultinflammatory bowel disease (IBD) patients and evaluated their impact on patients? social life.Methods: A questionnaire of 14 items was developed and administered to all consecutivepatients followed for IBD from at Nancy university Hospital February to July 2011.Results: A total of 244 patients participated in the survey: 15.6% of patients believed that diet could initiate the disease, while 57.8% believed that food can play a role in causing a relapse. Forty per cent of patients identified food as a risk factor for relapse. Seventy-three per cent of respondents reported having already received nutritional advices and 47.5% reported that disease had changed their pleasure from eating. On a visual analogical scale, there was a decreased appetite during relapse (mean 3; interquartile range [IQR]: 1-5) when compared to clinical remission (mean 7; IQR: 5-8.375). Only one quarter of patients had a normal diet in case of flare. Almost 2 out of 3 patients reported not eating certain foods they usually like to eat in order to prevent a relapse. Dietary beliefs and behavior had an impact on their social life for one-fifth of patients. Excluding food was associated with refusing outdoor dining for fear of causing relapse and not sharing the same menu as the other members of the family living under the same roof.Conclusions: The majority of IBD patients are avoiding certain food. Dietary beliefs andbehavior have a strong impact on their social life
Introduction: Les croyances et les comportements alimentaires au cours des MaladiesInflammatoires Chroniques Intestinales (MICI) restent mal connus. L'objectif de notre étude était d'évaluer les croyances et les comportements alimentaires chez une cohorte de patients adultes suivis pour une maladie inflammatoire chronique de l?intestin (MICI) et d'évaluer leur impact sur leur vie sociale.Méthodes: Un questionnaire de 14 items a été développé par les services d'Hépato-Gastroentérologie et de Diabétologie, Maladies Métaboliques, et Nutrition du CHU de Nancy et soumis de manière consécutive à tous les patients suivis pour une MICI dans le service d'Hépato-Gastro-entérologie entre février et juillet 2011.Résultats: Au total, 244 patients ont participé à l'enquête : 15,6 % (n=38) des patientspensaient que leur alimentation avait pu déclencher la maladie, tandis que 57,8 % (n=141)pensaient que l'alimentation pouvait jouer un rôle dans le déclenchement des poussées deleur maladie. Quarante quatre pour cent (107/244) des patients ont identifié un alimentcomme étant un facteur de risque de poussée. Soixante dix pour cent des personnes ayantrépondu rapportaient avoir déjà bénéficié de conseils concernant leur alimentation. Lamajorité des patients (47,5 %, n=116) rapportaient que leur maladie avait changé leur plaisir de manger. Sur une échelle visuelle analogique, l'évaluation de l'appétit était diminuée pendant les poussées en comparaison aux périodes de rémission (moyenne: 3 [écart interquartile (EI): 1-5] vs. 7 [EI: 5-8,375], respectivement). Seulement un quart des patients suivait un régime normal pendant les poussées. Deux patients sur 3 (66,8 %, n=163) rapportaient éviter certains aliments qu'ils aimaient de peur de déclencher une poussée. Les croyances et comportements alimentaires ont un impact sur leur vie sociale pour un cinquième des patients. Les exclusions alimentaires étaient associées avec le fait de refuser des repas à l'extérieur (p = 0,006) et le fait de ne pas partager le même repas que les autres membres de la famille (p = 0,002).Conclusions: La majorité des patients suivis pour une MICI évitent certains aliments. Lescroyances et comportements alimentaires ont un impact négatif sur la vie sociale de nospatients. Une éducation thérapeutique appropriée portant sur les causes et conséquences des croyances et comportements alimentaires est nécessaire pour les patients atteints de MICI
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2011_ZALLOT_CAMILLE.pdf (997.4 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733622 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733622 , version 1

Cite

Camille Zallot. Croyances et comportements alimentaires dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin. Sciences du Vivant [q-bio]. 2011. ⟨hal-01733622⟩
130 View
756 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More