Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les infections à adénovirus après allogreffes de cellules souches hématopoïétiques avec donneurs non apparentés: facteurs de pronostic

Résumé : Les infections à adénovirus représentent une cause de morbidité et de mortalité importante après une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH), particulièrement avec donneurs non apparentés. La lymphopénie sévère, présente après l'allogreffe, représente un facteur de risque. Les buts de notre étude sont d'une part de préciser l'incidence, les caractéristiques et d'autre part de rechercher les facteurs pronostiques d'apparition d'une adénovirose dans un groupe homogène de 92 patients (65 enfants et 27 adultes), ayant tous bénéficié d'une allogreffe de CSH avec donneurs non apparentés. La détection systématique du virus est réalisée de manière hebdomadaire. L'incidence de l'adénovirose est de 35,9 % (33/92), cette dernière est diagnostiquée en moyenne 54 jours après la greffe. Seuls deux facteurs de risque sont significatifs : la lenteur de la reconstitution immunitaire (lymphopénie T CD3 et CD4 profonde à J60) et la co-infection par le virus EBV. Le dépistage renforcé de l'adénovirus est nécessaire dans une population à risque (lymphopénie sévère).
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733623
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:00:21 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:22 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:06:06 AM

File

SCDMED_T_2003_SALMON_ALEXANDRA...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733623, version 1

Citation

Alexandra Salmon. Les infections à adénovirus après allogreffes de cellules souches hématopoïétiques avec donneurs non apparentés: facteurs de pronostic. Sciences du Vivant [q-bio]. 2003. ⟨hal-01733623⟩

Share