Tuberculose en Seine-Saint-Denis : déterminants de la perte de vue - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Factors associated with being lost of follow-up during tuberculosis treatment in Seine-Saint-Denis

Tuberculose en Seine-Saint-Denis : déterminants de la perte de vue

Abstract

Objectif : mettre en évidence les facteurs de risques associés à la perte de vue (PDV), 6 mois après le début du traitement d'une tuberculose maladie. Evaluer l'impact de l'infection VIH dans le suivi de la tuberculose (TB).Méthode : étude rétrospective monocentrique observationnelle, de janvier 2009 à décembre 2011, au CHU Avicenne en Seine-Saint-Denis. Analyse univariée et multivariée des facteurs sociodémographiques, cliniques et thérapeutiques 6 mois après le début d'un traitement des patients hospitalisés dans notre service pour une TB pulmonaire ou extra-pulmonaire (indépendamment de leur statut pour le VIH).Résultats : l'étude a porté sur 164 patients dont 20 (12,2%) étaient infectés par le VIH. A 6 mois de traitement 43 (26%) patients étaient PDV. En analyse univariée, les patients de moins de 45 ans étaient plus PDV (OR 2,97 ; IC 95%1,08-8,18 ; p=0,02). En revanche l'origine étrangère (p=0,09) n'influait pas sur le taux de PDV. De même, ceux vivant en situation de précarité ou ayant 1 à 2 addictions ou des effets secondaires sous traitement n'étaient pas plus PDV. On constatait significativement moins de PDV chez les patients ayant eu une éducation thérapeutique (ETP) (p=0.01), une DOT (traitement directement observé) (p=0.03). La durée d'hospitalisation pour TB chez les patients VIH + était plus longue : 25,8 jours en moyenne [ET 4-74] contre 14,3 jours [ET 2-55] pour les patients non VIH (p=0,003), mais ils n'avaient pas plus d'effets secondaires sous traitement (p =0,24). La proportion de PDV entre ces groupes ne différait pas : respectivement 5 (25,0%) contre 37 (25,7%) (p=0,94). En analyse multivariée l'ETP était indépendamment associée à un taux plus faible de PDV (aOR 0,17 ; IC 95% 0,02-0,96). En revanche les patients nés en France ou tabagiques étaient plus PDV, respectivement (aOR 4,57 ; IC 95% 1,17-17,73), et (aOR 2,40 ; IC 95% 1,08-5,31).Conclusion : Dans notre étude, le taux de PDV est plus élevé que la moyenne nationale. Le statut VIH ne semble pas influer sur le risque d'être PDV. L'intérêt d'un accompagnement thérapeutique prolongé et renforcé se confirme, pour optimiser le suivi et diminuer le risque de récurrences voire de TB multirésistantes
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2014_CHARMILLON_ALEXANDRE.pdf (2.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733743 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733743 , version 1

Cite

Alexandre Charmillon. Tuberculose en Seine-Saint-Denis : déterminants de la perte de vue. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01733743⟩
105 View
194 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More