Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Valeur diagnostique de la perception douloureuse dans les manifestations dentaires

Résumé : Les chirurgiens-dentistes sont vraisemblablement de nos jours, fortement exposés au traitement d'urgence de la douleur. En effet, en chirurgie-dentaire la douleur est un problème quotidien soit parce qu'elle est la raison de la consultation, soit parce que le geste du praticien pourra provoquer une douleur qu'il devra alors prévenir. On constate toutefois que les patients ressentent encore très souvent une appréhension, pour ne pas dire une peur, en allant consulter leur praticien.Il faut tout de même observer que la douleur est une notion complexe qui relève tant de la pathologie subie que du vécu du patient. Il devient dès lors indispensable que l' odontologiste s'implique dans une relation de confiance vis à vis de son patient.Toutefois, si la douleur, tout comme nous le montrent les plans anti-douleur qui se sont succédés ces dernières années, doit absolument être combattue pour ne plus être reléguée au rang des fatalités, nous pouvons penser que dans certains cas elle oriente le diagnostic des praticiens.Ainsi, nous avons pris le soin de parler de la notion de la douleur dans un aspect général puis physiologique. Cependant c'est au travers d'une étude menée au S.A.S. de Nancy que nous avons essayé de constater si l'on pouvait établir un diagnostic dentaire en se basant sur les différentes spécificités douloureuses liées aux manifestations dentaires les plus courantes.Si les publications existantes n'ont pu mettre en évidence de signes pathognomoniques sur ces pathologies, nous avons toutefois réussi à mettre en exergue de nombreuses orientations, qui ne relèvent certes pas d'une vérité scientifique mais de données empiriques relevées lors de notre étude sur 129 patients. Ainsi, par exemple, pour la pulpite irréversible, nous avons constaté que la douleur des patients augmentait au contact du froid dans environ 92% des cas.Cette étude nous a également permis d'observer contre toute attente, l'importante propension des patients qui se livrent à l'automédication avant consultation. De plus, au travers de ce travail, nous avons tenté de construire un outil clinique à destination des praticiens, des étudiants et pourquoi pas des assistantes. Car tout de même, si la douleur ne peut être édifiée en diagnostic imparable, elle constitue une orientation, une aide au diagnostic qu'on ne peut négliger.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733817
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:10:10 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:50:50 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:49:08 AM

File

SCDPHA_TD_2007_KAMMERER_BENJAM...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733817, version 1

Citation

Benjamin Kammerer. Valeur diagnostique de la perception douloureuse dans les manifestations dentaires. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01733817⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

164