Quelle pertinence pour la recherche des anticorps antiphospholipides chez le sujet âgé de plus de 65 ans ? A propos d'une étude épidémiologique de cohorte - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

What relevance to research for antiphospholipids antibodies in subjects over 65 years old ? About an epidemiological cohort study

Quelle pertinence pour la recherche des anticorps antiphospholipides chez le sujet âgé de plus de 65 ans ? A propos d'une étude épidémiologique de cohorte

Abstract

Les sujets âgés sont à haut risque de thrombose et la significativité clinique des anticorps antiphospholipides (aPL), fréquents dans cette population, n’est pas connue. Notre étude rétrospective concernait des patients âgés de 65 ans et plus testés pour les aPL entre le 01/01/2005 et le 01/01/2012 au CHU de Nancy. Elle avait pour but de confirmer la fréquence élevée des aPL chez le sujet âgé et de décrire les caractéristiques cliniques et immunologiques de la population âgée avec aPL persistants. Mille deux cent quarante patients (15,7%) de 65 ans et plus ont été testés pour les aPL pendant la période d’inclusion. Vingt pour cent des tests étaient positifs avec la mise en évidence d’un anticoagulant circulant dans la majorité des cas. Quarante trois patients (âge médian 71,9± 5 ans) avaient des aPL persistants à 12 semaines et étaient suivis sur une durée moyenne de 3,8 ans, avec une positivité persistante prolongée des aPL (? 1 an) dans 75% des cas. Le profil immunologique était à faible risque thrombotique. Un antécédent de thrombose veineuse (48%) et/ou artérielle (30%) classait les patients en syndrome des antiphospholipides dans 60% des cas. Un antécédent de thrombose veineuse profonde était un facteur de risque indépendant de thrombose ultérieure (p=0,001). Les patients de 65 et plus avaient plus de facteurs de risque cardiovasculaire et d’antécédents thrombotiques que les sujets plus jeunes et ils présentaient plus de thromboses au cours du suivi (p=0,0016). Le profil immunologique n’intervenait pas dans le risque thrombotique chez les sujets âgés dans cette étude. Ces résultats confirment l’existence d’aPL persistants chez la personne âgée, mais leur significativité et la pertinence de leur recherche reste incertaine
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2014_CUVELIER_CLEMENCE.pdf (1.53 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733897 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733897 , version 1

Cite

Clémence Cuvelier. Quelle pertinence pour la recherche des anticorps antiphospholipides chez le sujet âgé de plus de 65 ans ? A propos d'une étude épidémiologique de cohorte. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01733897⟩
33 View
719 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More