Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Le patient douloureux chronique non ou insuffisamment soulagé par un antalgique de palier 2 : réactions de 10 médecins généralistes

Résumé : La douleur chronique est un problème récurrent en médecine générale. En recherchantles déterminants de prise de décision thérapeutique des médecins généralistes en faced'un patient non ou insuffisamment soulagé par un antalgique de palier 2, on peutétudier les modes d'hétéro ou d'auto-évaluation de la douleur, la place des intervenantsmédicaux et paramédicaux et celle des alternatives thérapeutiques. Ainsi que lesreprésentations et modes de recours aux antalgiques de palier 3.Méthode : il s'agit d'une étude qualitative par entretiens semi-dirigés, menée parapproche phénoménologique menée auprès de 10 médecins thèsés et installés.Résultats : les médecins interrogés n'utilisent que peu ou pas d'échelles de la douleur.Ils mettent en avant la connaissance de leur patient pour l'évaluer. Spontanément, ilcadre avec les recommandations d'évaluation sans toutefois utiliser d'échellesmultidimensionnelles. L'auto-évaluation de la douleur est importante pour eux mais elleest mise en doute en cas de situation d'échec. Leur prise en charge s'effectue principalement avec les spécialistes d'organes. Ils n'accordent que peu de confiance aux Structures d'évaluation et de traitement de la Douleur Chronique (SDC). Ceci semble principalement du à un manque de communication bilatéral. Les intervenants paramédicaux consultés sont principalement dans un but de thérapie physique. Les médecins reconnaissent tous la part psychologique de la douleur mais ont très peu recours aux psychiatres ou psychologues. Les thérapies dites « alternatives »n'arrivent qu'après échecs des thérapies conventionnelles. L'introduction d'un traitement morphinique sera toujours pensée et réfléchie. Elle sera plus simple dans le cas d'une douleur d'origine cancéreuse. Les règles de prescription et de suivi sont en général bien suivies. Le produits utilisés sont principalement les sulfates de morphine et le fentanyl. La prescription à été facilité par la multiplication des galéniques et l'allégement des règles de prescription. Si la notion de "traitement de fin de vie" n"existe plus, la crainte de rendre son patient dépendant est importante. L"initiation du traitement peut être mal vécue par le patient mais la relation médecin/malade permet l"acceptation. Dans tous les cas, l"effet le plus attendu aussi bien par les médecins que par leurs patients, d"après eux, est l"antalgie
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [25 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733901
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:14:37 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:51 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 8:12:41 AM

File

BUMED_T_2014_DELASSUS_PIERRE_Y...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733901, version 1

Citation

Pierre-Yves Delassus. Le patient douloureux chronique non ou insuffisamment soulagé par un antalgique de palier 2 : réactions de 10 médecins généralistes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01733901⟩

Share

Metrics

Record views

172

Files downloads

312