Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prévalence et facteurs de risques d'infections urinaires chez les patients hospitalisés avec une maladie inflammatoire chronique intestinale : une expérience de 10 ans au CHU de Nancy

Résumé : BUTS DE L?ETUDE : L?infection urinaire basse est une des complications génito-urinaires lesplus fréquentes chez les patients atteints de maladie de Crohn (MC). Le but de cette étudeétait d?évaluer la prévalence et les facteurs de risque des infections urinaires chez lespatients suivis pour une maladie inflammatoire chronique de l?intestin (MICI).PATIENTS ET METHODE : 1173 patients ont été suivis pour une MICI entre le 1er janvier2000 et le 31 décembre 2009 au CHU de Nancy. Durant cette période, 56 patients MICIhospitalisés dans les services de Chirurgie Digestive et d?Hépato-gastroentérologie ontprésenté 76 infections urinaires documentées. La prévalence des infections urinaires chezces patients a été comparée à celle des patients hospitalisés dans les mêmes services etdurant la même période. Afin d?identifier les facteurs de risque des infections urinaires chezles patients MICI, nous avons conduit une étude cas-témoins avec appariement de 175patients MICI hospitalisés durant la même période mais sans infection.RESULTATS : La prévalence des infections urinaires était de 4 % chez les patients MICIhospitalisés. Il n?y avait pas de différence significative avec la prévalence observée chez lespatients non MICI qui était de 3,3 % (P=0,1). Chez les patients présentant une rectocolitehémorragique (RCH) et chez ceux présentant une MC, les prévalences étaientrespectivement de 4,5 % et 2,1 %, sans différence significative (p=0,6). En analyse multivariée,une atteinte ano-périnéale (OR=2,28 ; 95 % IC, 1,06-4,89 ; P=0,04) et une atteintecolique (OR=2,42 ; 95% IC, 1,05-5,58 ; P=0,04) étaient significativement et indépendammentassociées à la présence d?une infection urinaire chez les patients présentant une MC. Lesexe masculin (OR=0,38 ; 95 % IC, 0,17-0,85 ; P=0,02) et une maladie inflammatoire, noncompliquée (phénotype B1 dans la classification de Montréal ; OR=0,26 ; 95 % IC, 0,11-0,60 ;P=0,002) étaient des facteurs protecteurs d?infection urinaire dans la MC. Dans la RCH, enanalyse multi-variée, un âge supérieur à 40 ans (OR=9,59 ; 95 % IC, 1,93-47,74 ; P=0,006) etune maladie évoluant depuis plus de 11 mois (OR=10,77 ; 95 % CI, 1,68-68,89 ; P=0,01)étaient 2 facteurs de risque d?infection urinaire. Le sexe masculin était, comme dans la MC,associé à un moindre risque d?infection urinaire (OR=0.04 ; 95% CI, 0.01-0.36 ; P=0.00006).CONCLUSION : Les patients hospitalisés avec une MICI ont un risque d?avoir une infectionurinaire similaire à celui rapporté chez les patients hospitalisés sans MICI. Les facteurs derisque d?infection urinaire sont une atteinte ano-périnéale et une atteinte colique dans laMC, l?âge et la durée de la maladie dans la RCH
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [63 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733957
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:17:20 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:28 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 11:15:10 AM

File

SCDMED_T_2011_PILLOT_CLAIRE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733957, version 1

Citation

Claire Pillot-Loiseau. Prévalence et facteurs de risques d'infections urinaires chez les patients hospitalisés avec une maladie inflammatoire chronique intestinale : une expérience de 10 ans au CHU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2011. ⟨hal-01733957⟩

Share

Metrics

Record views

55

Files downloads

75