Sémiologie en IRM des métastases hépatiques de tumeurs neuroendocrines digestives, pancréatiques et d'origine inconnue. Etude prospective à propos de 46 cas - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Spectrum of MRI appearances of liver metastases of gep-nets and unknown primary neuroendocrine tumors: a retrospective study of 46 patients

Sémiologie en IRM des métastases hépatiques de tumeurs neuroendocrines digestives, pancréatiques et d'origine inconnue. Etude prospective à propos de 46 cas

Abstract

Introduction : Les métastases hépatiques des tumeurs neuroendocrines sontclassiquement décrites comme hypervasculaires, mais des formes plus rares existent.Les objectifs de notre étude rétrospective étaient de décrire les différents aspects enIRM des métastases hépatiques des tumeurs neuroendocrines digestives, pancréatiques et d’origine inconnue et leurs fréquences, et de décrire la sémiologie des lésions pour chaque patient.Patients et méthode : L'échantillon se composait de 46 patients présentant desmétastases hépatiques de tumeurs neuroendocrines histologiquement prouvées.L'analyse lésion par lésion a permis de classer les métastases selon leur sémiologie IRM en lésions hypervasculaires à rehaussement homogène ou à rehaussement périphérique, hypovasculaires, kystiques pures ou kystiques et tissulaires. L'analyse patient par patient a distingué les patients ayant des lésions de sémiologie identique de ceux qui présentaient des associations de différentes formes lésionnelles.Résultats : 370 métastases ont été analysées : 84,1% des métastases (n=311) étaienthypervasculaires, dont 51,4% présentaient un rehaussement homogène et 32,7%(n=121) un rehaussement périphérique. 7,6% des lésions (n=28) étaienthypovasculaires, 5,4% (n=20) kystiques pures et 2,9% (n=11) kystiques et tissulaires.Après retrait des 3 patients ayant une lésion unique, 39,5% des patients (n=17),présentaient des lésions de sémiologies différentes, avec notamment 25,6% (n=11)d'associations de lésions hypervasculaires à rehaussement homogène et à rehaussement périphérique. 60,5% (n=26) des patients avaient des métastases de sémiologie identique.Conclusion : La grande majorité des métastases hépatiques de tumeursneuroendocrines sont hypervasculaires, mais les formes hypovasculaires et kystiques ne sont pas exceptionnelles. Pour près de 40% des patients, il coexiste des lésions desémiologies différentes
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_DUROCH_MILIN_SIBYLLE.pdf (1.56 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733995 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733995 , version 1

Cite

Sibylle Duroch Milin. Sémiologie en IRM des métastases hépatiques de tumeurs neuroendocrines digestives, pancréatiques et d'origine inconnue. Etude prospective à propos de 46 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733995⟩
52 View
1133 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More