Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Surveillance urinaire des professionnels de santé exposés aux antinéoplasiques en oncologie : étude pilote canadienne et perspectives françaises

Résumé : La prise de conscience des risques encourus par les travailleurs exposés aux antinéoplasiques remonte aux années 1970 ; depuis, les valeurs limites d’exposition et biologique n’ont pas été établies. L’objectif de ce mémoire a été de répondre à la question de faisabilité d’un programme de surveillance urinaire des antinéoplasiques auprès des professionnels de santé. Une revue de la littérature scientifique a permis de fournir un état des lieux des connaissances sur la période de 2010 à 2015 : ellea mis en évidence une diversité des 24 études publiées tant sur les molécules recherchées que sur les méthodes d’analyse, les limites de détection/quantification et les techniques de recueil. La mise en pratique de dosages urinaires a été mise en oeuvre dans le cadre d’une étude pilote au CHU Sainte- Justine (Montréal, Canada). Elle a été proposée à quatre catégories professionnelles (infirmiers, médecins, pharmaciens et préparateurs en pharmacie) exerçant au département d’hématologieoncologie (travailleurs exposés) et à la pharmacie centrale (travailleurs contrôles). Cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et alpha-fluoro-béta-alanine (métabolite urinaire principal du 5-fluorouracile) ont été recherchés. L’étude a été précédée d’une période d’information visant à sensibiliser et améliorer les connaissances des travailleurs aux risques professionnels. Un échantillon d’urine partravailleur a été collecté en fin de journée et a été analysé par HPLC-MS/MS. En parallèle, les participants ont rempli un journal afin de recenser les activités réalisées et les équipements de protection portés. Le taux de participation a atteint 85,7% (102/119). Aucun échantillon d’urine n’a présenté de concentration détectable aux quatre molécules évaluées (0/101 ; 0/74 infirmiers, 0/11 pharmaciens, 0/9 préparateurs et 0/7 médecins). Dans les cinq jours précédant l’échantillonnage, 67/89(75,3%) des travailleurs d’hématologie-oncologie ont réalisé au moins une activité liée à la manipulation d’antinéoplasiques. La majorité des infirmiers a porté les équipements de protection adéquats pour les activités techniques (86,2%) mais rarement pour les activités non-techniques (14,9%). Préparateurs et pharmaciens ont tous porté les équipements de protection appropriés pour l’ensemble des activités à risque (100,0%). L’absence d’échantillons positifs encourage le maintiendes bonnes pratiques de manipulation et l’utilisation des équipements de protection. Le choix de dosage d’une molécule dépend de son caractère cancérogène, du niveau d’exposition, de sa pharmacocinétique et de sa stabilité. En France, il est désormais possible aux médecins du travail de prescrire des dosages urinaires afin d’y déceler l’éventuelle présence de cyclophosphamide, d’ifosfamide, de méthotrexate et de FBAL. Néanmoins, ces analyses demeurent méconnues.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [30 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734040
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:20:59 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:29 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 11:25:32 AM

File

BUPHA_T_2016_POUPEAU_CELINE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734040, version 1

Citation

Céline Poupeau. Surveillance urinaire des professionnels de santé exposés aux antinéoplasiques en oncologie : étude pilote canadienne et perspectives françaises. Sciences pharmaceutiques. 2016. ⟨hal-01734040⟩

Share

Metrics

Record views

56

Files downloads

125