Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Bénéfice du monitorage de l'héparinothérapie par l'Actived Clotting Time dans le traitement endovasculaire des hémorragies sous arachnoïdiennes. Etude pilote. Résultats intermédiaires

Résumé : Introduction : Les deux principales complications du traitement endovasculaire des anévrysmes intra crâniens sont thromboemboliques et hémorragiques. La survenue d'une complication thromboembolique est plus importante en cas d'hémorragie sous arachnoïdienne (HSA). Cette complication est prévenue par l'administration d'héparine non fractionnée (HNF). Les recommandations internationales proposent d'injecter unbolus de 50 à 100 UI/Kg d'HNF. Afin de réduire le risque thromboembolique sans augmenter le risque hémorragique, il est recommandé de monitorer l'action de l'HNF au moyen de l'Activated Clotting Time (ACT) mais l'intérêt de ce monitorage, dans cette situation, reste théorique. Néanmoins, nous avons introduit cette technique dans notre pratique courante en octobre 2012.Matériel et méthode : Il s'agit d'une étude de soins courants, de type avant-après. Vingt patients traités par technique endovasculaire pour HSA anévrysmale ont été inclus prospectivement. Ils étaient anticoagulés par l'injection d'un bolus d'HNF suivie d'une perfusion continue d'HNF. La cible d'ACT était comprise entre 250 et 300 s. Ils ont été comparés à un groupe historique de 100 patients traités pour HSA de façon similaire, anticoagulés sans monitorage avec un bolus et une perfusion continue d'HNF adaptée au poids.Résultats : Le taux de complication était similaire dans les 2 groupes : complication thromboembolique 10% versus 10% (p=1) ; complication hémorragique 9% versus 5% (groupe ACT) (p=1). Le bolus d'HNF, et la quantité totale d'HNF administrée étaient significativement plus élevés dans le groupe ACT. Ils étaient respectivement de 67,3 UI/Kg (IQR 70,4-61,5) versus 38,8 UI/Kg (IQR 43,3-32,4), (P<0,0001), et de 68,5UI/Kg/h (IQR 87,4-54,4) versus 54,8 UI/Kg/h (IQR 68,8-45,5) (P=0,029). Les valeurs initiales d'ACT étaient de 117 ± 8s. Après l'administration d'un bolus d'HNF de 67,3 UI/Kg (IQR 70,4-61,5), l'ACT mesuré était de 225 ± 85s. La perfusion continue d'HNF dans le groupe ACT était de 17,9 UI/Kg/h (IQR 19,8-16,5). Elle était significativement plus faible que dans le groupe non monitoré (26,8 UI/Kg/h (IQR 30,7-19,9)) (P<0,0001). L'ACT de contrôle était de 182 ± 42s.Conclusion : La mise en place d'un monitorage de l'HNF par l'ACT a permis une homogénéisation des pratiques de l'anticoagulation dans la prise en charge endovasculaire des patients victimes d'une HSA. Les objectifs d'ACT étaient difficilement atteints, en raison notamment d'une dispersion importante des valeurs. Les bolus d'HNF injectés sont depuis l'utilisation de l'ACT en accord avec les recommandations internationales
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [76 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734097
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:23:37 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:30 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 11:02:24 AM

File

BUMED_T_2013_CORBONNOIS_GILLES...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734097, version 1

Citation

Gilles Corbonnois. Bénéfice du monitorage de l'héparinothérapie par l'Actived Clotting Time dans le traitement endovasculaire des hémorragies sous arachnoïdiennes. Etude pilote. Résultats intermédiaires. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01734097⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

115