Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Apport de l'IRM de diffusion pour la caractérisation des lésions focales hépatiques solides

Résumé : Sujet :L'objectif de l'étude est d'évaluer la capacité de l'imagerie de diffusion à caractériser les LFHS (hyperplasie nodulaire focale [HNF]) des tumeurs malignes solides (carcinome hépatocellulaire [CHC], métastase, cholangiocarcinome [CC]), au moyen de 3 méthodes de mesure : le calcul du coefficient de diffusion apparent (ADC), le rapport d'ADC (R-ADC) entre la lésion et le parenchyme hépatique et ladifférence du rapport de contraste relatif (? RCR) entre les séquences de diffusion à b 600 s/mm2 et b 0 s/mm2.Matériel et méthodeÉtude rétrospective, incluant 104 patients adressés pour une IRM hépatique (1,5T) entre septembre 2008 et septembre 2009 comportant une séquence de diffusion (b 600 s/mm2) en complément des séquences morphologiques habituelles. La référence diagnostique était morphologique ou histologique (pour 41 lésions). Des courbes ROC ont été établies afin de déterminer une valeur seuil d'ADC, de R-ADC et de ? RCR permettant de différencier les lésions bénignes et les lésions malignes.RésultatsPour 13 patients, la séquence de diffusion n'était pas interprétable, l'analyse a donc porté sur 91 patients et 118 lésions (36 HNF, 37 CHC, 32 métastases, 13 CC). Les valeurs d'ADC moyen des lésions bénignes et malignes étaient respectivement de 1,47 ± 0,28 et 1,17 ± 0,35 x 10-3 mm2/s avec une différence significative (p< 0,0001). Les valeurs de R-ADC moyen des lésions bénignes et malignes étaient respectivement de 1,08 ± 0,16 et 0,85 ± 0,24 avec une différence significative (p< 0,0001). Les valeurs de ? RCR moyen des lésions bénignes et malignes étaient respectivement de 0,04 ± 0,46 et 0,38 ± 0,76 avec une différence significative (p= 0,0036). Il existait cependant un recouvrement important des valeurs pour les trois variables ADC, R-ADC et ? RCR. L'analyse des courbes ROC retrouvait une aire sous la courbe de 0,79 pour ADC, 0,83 pour R-ADC et 0,70 pour ? RCR avec des intervalles de confiance respectivement de (0,71 ; 0,87), (0,75 ; 0,91), (0,60 ; 0,80).ConclusionBien que des différences statistiquement significatives aient été mises en évidence entre les lésions bénignes et malignes solides, les résultats confirment la grande variabilité des valeurs d'ADC, ce qui limite en pratique son emploi, en tant que valeur absolue, pour la caractérisation des LFHS. La méthode de mesure basée sur le rapport d'ADC pourrait cependant, à l'exclusion du CHC, être plus performante pour cette caractérisation
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734186
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:27:31 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:15 PM

File

SCDMED_T_2010_COLIGNON_NIKIAS....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734186, version 1

Citation

Nikias Colignon. Apport de l'IRM de diffusion pour la caractérisation des lésions focales hépatiques solides. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01734186⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

41