Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les comportements des médecins généralistes face aux recommandations de bonne pratique

Résumé : Les Recommandations de Bonne Pratique (RBP) ont été créées dans le but d'améliorer la qualité et la sécurité des soins avec comme conséquence indirecte une standardisation des pratiques médicales. Pour autant, force est de constater une grande variabilité des pratiques des médecins généralistes face à une même situation clinique. Le but de notre travail est de connaître le positionnement des médecins face à ces RBP et s'ils étaient ou non désireux de les suivre, et dans la négative, pourquoi. Nous avons voulu savoir si certaines caractéristiques propres aux médecins avaient une influence sur la volonté de suivre ou non les RBP (en particulier l'âge et le sexe). Nous avons mené une étude qualitative auprès de 22 médecins généralistes lorrains. Une première série d'entretiens semi-dirigés, se basant sur un cas clinique de cystite aiguë simple de la femme, nous a permis de comprendre l4intérêt porté aux RBP. Puis une deuxième série de 6 entretiens d'ordre biographique a mis en évidence quelques déterminants psychosociologiques de l'influence et du changement d'attitude. Cette étude a montré que même si le genre et la formation sont des facteurs essentielsdéterminant le suivi ou non des RBP, d'autres facteurs comme l'expérience, l'éducation, la personnalité entrent en jeu, et nous nous sommes alors intéressés aux concepts d'obéissance et de conformité. A travers ce travail, nous avons également vu que la féminisation de la profession est à l'origine d'une restructuration de l'organisation du temps de travail chez les médecins libéraux. Le phénomène de « judiciarisation » de la médecine a également des conséquences sur les pratiques des médecins. D'une manière générale, la plupart des médecins est satisfait de l'existence des recommandations mais des points sont pourtant à améliorer comme la présentation et le mode de diffusion. L'apparition tout récemment de nouveaux modes de rémunérations avec des objectifs et un système de prime, va également modifier de manière considérable le suivi des recommandations. Notre étude sociologique nous montre alors que l'exercice de la médecine reste un art à dimension « humaine », et tenant compte de la personnalité des médecins mais aussi de la situation du patient. Il est probable que persisteront des pratiques différentes face à des situations qui semblent identiques. Chacun fait avec son expérience, sa sensibilité et sescompétences. C'est ce qui fait l'intérêt et la richesse de cette profession
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [13 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734424
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:39:18 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:18 PM
Long-term archiving on: : Monday, September 10, 2018 - 6:17:19 PM

File

BUMED_T_2013_SCHNEIDER_AURELIE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734424, version 1

Citation

Aurélie Schneider. Les comportements des médecins généralistes face aux recommandations de bonne pratique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01734424⟩

Share

Metrics

Record views

40

Files downloads

49