Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les nouvelles perspectives thérapeutiques de la maladie d'Alzheimer

Résumé : Décrite il y a une centaine d'années, la maladie d'Alzheimer constitue aujourd'hui un problème majeur de santé publique. Avec l'allongement de la durée de vie, son incidence augmente considérablement. Selon les estimations, 850 000 personnes seraient atteintes d'un syndrome démentiel en France dont environ 2/3 seraient des maladies d'Alzheimer.La maladie d'Alzheimer est une pathologie neurodégénérative pour laquelle le diagnostic est probabiliste à l'heure actuelle de nos connaissances. Seule la biopsie cérébrale permettrait de confirmer le diagnostic par l'observation de lésions cérébrales : les « plaques séniles », constitués de dépôts de peptides beta-amyloïdes, et les « dégénérescences neurofibrillaires », caractérisées par une accumulation intraneuronale de protéines tau anormalement phosphorylées.Des pertes neuronales ou synaptiques sont également décrites.A l'heure actuelle, les traitements disponibles - basés sur le maintien de la transmission cholinergique ou sur l'inhibition de la transmission des acides aminés excitateurs - ne sont que symptomatiques : ils ralentissent la progression, voire diffère l'aggravation de la pathologie. Mais les bénéfices restent médiocres et la tolérance souvent mauvaise. Il est donc aujourd'hui nécessaire de mieux comprendre la pathogénèse de la maladied'Alzheimer afin d'identifier de nouvelles pistes thérapeutiques pour l'avenir.Les axes de recherche sont nombreux. Les stratégies anti-amyloïdes ont été les premières à être explorées. Elles visent à agir aussi bien sur la dégradation du peptide amyloïde que sur sa formation ou son oligomérisation en formes toxiques. Pour l'instant, ces stratégies n'ont pas fait émerger de molécules (ou vaccin) intéressantes.Dans ce cadre, il est à noter cependant que les statines semblent diminuer le taux d'Ab. Plus récentes, les stratégies de modulation de la phosphorylation de la protéine tau laissent présager des axes thérapeutiques prometteurs. La recherche se penche aussi davantage vers des agents neuroprotecteurs, aux propriétés anti inflammatoires, anti oxydantes, voire neurorestauratrices.Dans le futur, la prise en charge du patient, aujourd'hui déjà multidisciplinaire, ne peut s'envisager sans prendre en compte les facteurs de risque cardiovasculaire, l'influence de l'environnement et du mode de vie. La modulation de voies hormonales et endocriniennes pourrait s'inscrire dans le cadre d'une polythérapie d'avenir.En conclusion, les pistes de nouvelles perspectives thérapeutiques sont nombreuses. Davantage d'études permettront de valider ou d'invalider certaines de ces voies de recherche.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01738809
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Tuesday, March 20, 2018 - 5:28:50 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:50 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 11, 2018 - 9:57:18 AM

File

SCDPHA_T_2010_CHARLES_AMANDINE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738809, version 1

Citation

Amandine Charles. Les nouvelles perspectives thérapeutiques de la maladie d'Alzheimer. Sciences pharmaceutiques. 2010. ⟨hal-01738809⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

39