Carcinomes épidermoïdes liés aux Papillomavirus Humains : Transmission avec cancerogenèse des muqueuses orales et génitales - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2010

Carcinomes épidermoïdes liés aux Papillomavirus Humains : Transmission avec cancerogenèse des muqueuses orales et génitales

(1)
1
Julie Guillet
  • Function : Author
  • PersonId : 767185
  • IdRef : 150578415

Abstract

En vingt ans, l'incidence des cancers de la cavité buccale en France a augmenté de63%, et de plus en plus de femmes sont touchées par ces pathologies autrefoisréservées aux hommes.L'allongement de la durée de vie et l'évolution des comportements ne semblent pas en être les seules causes. En effet, de plus en plus de cancers de la cavité buccale sont imputables aux papillomavirus humains, et atteignent une population plus jeune. Pourtant, ces virus sont connus pour leur tropisme génital etles lésions qu'ils occasionnent au niveau du col utérin.Dans plusieurs Centres français de Lutte Contre le Cancer, de nombreux cas de double localisation tumorale (col utérin et VADS) liés aux papillomavirus ont pu être mis en évidence.Les années 2000 ont vu naître les premiers vaccins contre le cancer du col de l'utérus, dirigés spécifiquement contre les papillomavirus humains responsables de ces lésions génitales. La population ciblée par les campagnes de vaccination est restreinte, et ne concerne pas les hommes. Pourtant, les carcinomes épidermoïdes de la cavité buccale liés à ces mêmes types de papillomavirus ne touchent pas exclusivement les femmes.Outre l'évolution des moeurs sexuelles, entraînant l'exposition d'une grande proportion de la population à ces virus, d'autres modes de contamination sont mis à jour.Les professionnels de santé tels que les gynécologues, les odontologistes ou les oto-rhinolaryngologistes, exposés aux papillomavirus du tractus génital ou de la cavité buccale dans leur pratique quotidienne, paraissent donc plus à risque de développer des carcinomes épidermoïdes des voies aéro-digestives supérieures liés à ces virus.L'extension de la vaccination à une population plus large, et notamment à cesprofessionnels, pourrait être, à l'avenir, un enjeu de santé publique.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2010_GUILLET_JULIE.pdf (1.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01739066 , version 1 (20-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01739066 , version 1

Cite

Julie Guillet. Carcinomes épidermoïdes liés aux Papillomavirus Humains : Transmission avec cancerogenèse des muqueuses orales et génitales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01739066⟩
88 View
2076 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More