Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Préparations d'émulsions par inversion de phase induite par agitation

Résumé : Les émulsions sont des systèmes comprenant au moins deux liquides non miscibles, dont l'un est dispersé sous forme de gouttelettes dans l'autre, à l'aide d'un tensioactif. Ce sont des formes très utilisées dans l'industrie pharmaceutique. Lorsque la phase continue d'une émulsion devient la phase dispersée, on parle d'inversion de phase. L'inversion de phase peut être réalisée sans changement de formulation ou de composition, par agitation continue. L'intérêt principal de ce mécanisme est la possibilité de fabriquer une émulsion avec une faible taille de gouttes et un faible apport d'énergie. L'influence de l'utilisation d'un tensioactif ou d'un mélange de deux sur ce mécanisme d'inversion est testée avec les familles Span, Tween et Igepal.Afin de repérer la ligne d'inversion catastrophique des émulsions, un balayage de formulation et composition et une étude de comportement sont réalisés. Une fois cette ligne repérée, l'inversion de phase catastrophique par agitation continue est testée. Cette inversion consiste en l'inversion d'une émulsion anormale multiple e/H/E de la zone C+ en une émulsion normale E/H de la zone A+. Elle est caractérisée par une brutale diminution de conductivité et une brutale augmentation de viscosité (grande proportion de phase interne).Avec un seul tensioactif, l'inversion n'est réalisable qu'avec un tensioactif d'affinité hydrophile/lipophile intermédiaire. Malgré le déclenchement de l'inversion, la propagation est très difficile à obtenir : la propagation ne peut avoir lieu que lorsque le tensioactif est dans la phase aqueuse, ce qui diminue la tension interfaciale entre les phases aqueuse externe et huileuse interne.Avec deux tensioactifs, le remplissage des gouttes d'huile prend plus de temps qu'avec un seul tensioactif car on stabilise la phase aqueuse. La propagation est possible si on se trouve proche de la formulation optimale, avec des tensions interfaciales basses et un des tensioactifs dans la phase aqueuse. Bien que plus longue, il est plus facile d'obtenir cette inversion avec le mélange de tensioactifs car on peut jouer avec la formulation facilement, en modifiant le HLB ou le HLD en changeant les proportions des deux tensioactifs. La zone C+ est également plus importante.De plus, la proportion de phase huileuse est influente dans ce mécanisme, le remplissage des gouttes ainsi que la propagation sont facilités quand la proportion de phase huileuse augmente.Ce procédé d'inversion de phase induite par agitation s'avère très sensible aux moindres variations de formulation ou composition. Malgré le gain énergétique il semble donc difficilement applicable industriellement.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01739091
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Tuesday, March 20, 2018 - 5:39:13 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:45 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 12, 2018 - 8:49:19 PM

File

SCDPHA_T_2010_PIERRAT_NADINE.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01739091, version 1

Citation

Nadine Pierat. Préparations d'émulsions par inversion de phase induite par agitation. Sciences pharmaceutiques. 2010. ⟨hal-01739091⟩

Share

Metrics

Record views

227

Files downloads

328