Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evaluation des prescriptions de risperidone à libération prolongée au centre psychothérapique de Nancy entre 2005 et 2008

Résumé : Les neuroleptiques à action prolongée constitue le traitement de référence du patient schizophrène non observant. En mars 2005, la rispéridone à libération prolongée (RisperdalConsta [marque déposée] LP), premier antipsychotique de deuxième génération à action prolongée, a été commercialisée, combinant ainsi les avantages d'un neuroleptique à action prolongée à ceux d'un antipsychotique de deuxième génération et modifiant les conditions de prise en charge du patient schizophrène non observant. L'objectif de ce mémoire est de réaliser une évaluation des prescriptions de Risperdalconsta [marque déposée] LP depuis sa mise à disposition des services de soins au Centre Psychothérapique de Nancy (CPN). Le recueil des informations s'est fait à partir des relevés nominatifs de dispensation du Risperdalconsta [marque déposée] LP, des prescriptions informatisées et du dossier médical des patients. Le bilan d'utilisation de ce médicament au CPN a été réalisé sur une période de 39 mois. La part du RisperdalConsta [marque déposée] LP dans le budget médicament du CPN a été évaluée : elle a augmenté entre 2005 et 2008 et représente actuellement 16% de ce budget. L'évaluation des prescriptions de RisperdalConsta [marque déposée] LP a été effectuée en tenant compte des recommandations d'utilisation de ce produit. D'avril 2005 à juin 2008, 238 patients ont reçu au moins une injection de RisperdalConsta [marque déposée] LP au CPN. Parmi eux, 72% étaient traités pour un trouble mental de la catégorie F20-F29 (schizophrénie, trouble schizotypique et troubles délirants) et 49% pour schizophrénie : ce qui est en conformité avec les indications du RCP du RisperdalConsta [marque déposée]LP. Le RisperdalConsta [marque déposée] LP a été utilisé au long cours au CPN chez 33 des 238 patients. Lors de l'instauration du traitement, l'équivalence posologique entre rispéridone per os et le RisperdalConsta [marque déposée] LP ainsi que la durée de chevauchement entre les deux formes de rispéridone ont été conformes au RCP du RisperdalConsta[marque déposée] LP chez un peu plus de la moitié des patients. La prescription d'un correcteur de TEP au cours du traitement par RisperdalConsta [marque déposée] LP a eu lieu chez 37% des patients, mais seuls 13% ont bénéficié d'une instauration de traitement par correcteur de TEP. L'arrêt du RisperdalConsta [marque déposée] LP a eu lieu chez 93 des 238 patients et pour 50% d'entre eux dans les six premiers mois de traitement par RisperdalConsta [marque déposée] LP. Le bon usage d'un traitement par neuroleptique à action prolongée est d'autant plus important qu'il diminue le risque de rechute chez des patients schizophrènes non observants. Cependant, il est important de garder à l'esprit que la seule utilisation d'un neuroleptique retard n'est pas suffisante pour réduire le risque de survenue d'une éventuelle nouvelle décompensation psychotique. En effet, la prise en charge thérapeutique de la schizophrénie est non seulement pharmacologique, mais aussi psychologique et sociale.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01739176
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Tuesday, March 20, 2018 - 5:42:10 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:48 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 11, 2018 - 11:17:55 PM

File

SCDPHA_T_2008_DELFOUR_ALEXANDR...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01739176, version 1

Citation

Alexandre Delfour. Evaluation des prescriptions de risperidone à libération prolongée au centre psychothérapique de Nancy entre 2005 et 2008. Sciences pharmaceutiques. 2008. ⟨hal-01739176⟩

Share

Metrics

Record views

55

Files downloads

437