Effet retardé de la pollution sur la santé : une source de fluctuations endogènes

Résumé : La recherche médicale a mis en évidence les effets néfastes sur la santé des seniors d’une exposition prolongée à des polluants atmosphériques (PM2.5) au cours de la vie. Dans le présent papier, nous développons un modèle à générations imbriquées qui intègre cette évidence empirique. L’étude de la dynamique locale montre qu’une forte sensibilité de la santé des seniors à la pollution subie au cours de la jeunesse peut donner naissance à un cycle limite, au voisinage de l’état stationnaire de l’économie, au travers d’une bifurcation de Hopf si les préférences du consommateur représentatif présentent une forte complémentarité entre santé et consommation.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'Economie Politique, Dalloz, 2017, 127 (2), pp.173-190. 〈10.3917/redp.272.0173〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01745489
Contributeur : Séverine Baldasso <>
Soumis le : mercredi 28 mars 2018 - 11:47:14
Dernière modification le : vendredi 23 novembre 2018 - 10:06:32

Identifiants

Citation

David Desmarchelier, Paul Eliot Rabesandratana. Effet retardé de la pollution sur la santé : une source de fluctuations endogènes. Revue d'Economie Politique, Dalloz, 2017, 127 (2), pp.173-190. 〈10.3917/redp.272.0173〉. 〈hal-01745489〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

154