Devenir des non répondeurs primaires aux anti-TNF dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales : une étude rétrospective multicentrique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Long term outcome of inflammatory bowel disease patients with primary non-response to anti-TNF therapy

Devenir des non répondeurs primaires aux anti-TNF dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales : une étude rétrospective multicentrique

Abstract

Objectif : Nous avons étudié le devenir à long terme des non répondeurs primaires (PNR) aux anti-TNF dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et rechercher les facteurs prédictifs d’intervention chirurgicale chez ces patients.Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective, multicentrique ayant inclus les non répondeurs primaires aux anti-TNF dans les MICI provenant de 3 centres européens de références. La non-réponse primaire aux anti-TNF était définie par une absence d'amélioration clinique, biologique et/ou endoscopique après la phase d'induction amenant à l'arrêt du traitement anti-TNF. Le bénéfice clinique pour les patients qui poursuivaient un traitement médical après une non réponse primaire était défini comme le contrôle de l'activité de la maladie. Les concentrations sériques d’infliximab étaient mesurées aux semaines 2 et 6 par une technique ELISA.Résultats : 186 patients PRN aux anti-TNF ont été inclus (RCH, n=122). Il s’agissait de PNR à l’infliximab (n=132) ou à l’adalimumab (n=54). A la fin du suivi (médiane: 3.5 ans (IQR 1.5-6.3), 109 (58.6%) ont finalement subi une intervention chirurgicale en lien avec la MICI. En analyse multi variée, une RCH sévère [p=0.01, HR: 12.9 (95%CI: 1.8-91.1)], une CRP initiale #gt# 5 mg/L [p=0.001, HR: 15.7 (95%CI: 2.9-84.3)+, et une concentration d’infliximab à la 6ème semaine #lt# 12.5 ?g/mL *p=0.019, HR: 6.3 (95%CI: 1.4-29.4)] ont été identifiés comme facteurs prédictifs indépendants d’intervention chirurgicale en lien avec la MICI. Chez les patients PNR qui n’ont pas été opérés, il n’y avait pas de différence significative en terme de bénéfice clinique entre les ceux qui changeaient d’anti-TNF et ceux qui changeaient de classe de médicament. Conclusion : Presque la moitié des patients PNR aux anti-TNF dans les MICI ont été opérés. Les patients ayant une inflammation sévère et une concentration sérique d’infliximab faible durant la phase d’induction sont à haut risque
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_RIVALS_LEREBOURS_OLIVIANE.pdf (2 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01770647 , version 1 (11-12-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770647 , version 1

Cite

Oliviane Rivals-Lerebours. Devenir des non répondeurs primaires aux anti-TNF dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales : une étude rétrospective multicentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01770647⟩
37 View
10 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More