Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact de la contractilité utérine et de l'élastographie sur le taux de grossesses en insémination intra-utérine. Etude prospective de cohorte

Résumé : INTRODUCTIONEn dehors de la grossesse, l’utérus se contracte de manière cyclique. En cycle spontané, les contractions utérines (CU) sont fréquentes en période périovulatoire et rares pendant la fenêtre implantatoire. En Fécondation In Vitro (FIV), il a déjà été montré qu’une forte contractilité pendant le transfert d’embryon réduit le taux de grossesses. Cependant, l’impact de cette contractilité pendant l’insémination intra- utérine (IIU) n’a jamais été directement étudié. Le bénéfice d’utérotoniques pendant l’IIU est en effet discuté. Nous avons mesuré prospectivement la fréquence des CU au moment de l’insémination, et évalué leur intensité par élastographie, afin de les corréler au taux de succès en IIU. Notre objectif était d’étudier l’effet de la contractilité utérine, en fréquence et en intensité, sur le taux de succès en IIU.MATERIEL ET METHODESNous avons réalisé une étude prospective de cohorte, entre Avril 2011 et Juillet 2013. Cent patientes ont bénéficié d’une échographie endovaginale (Voluson E8, Général Electric) avec 5 minutes d’enregistrement de l’utérus en coupe sagittale 2D, dans l’heure précédant leur tentative d’insémination intra-utérine. Ont été analysés: la fréquence des CU, les perturbations élastographiques induites, l’épaisseur et le volume endométrial (mesure 3D), la vascularisation sous-endométriale, ainsi que les autres caractéristiques classiques du cycle d’IIU. Un dosage de ?hCG plasmatique #gt# 5UI/L, 14 jours après l’IIU, a été considéré comme positif. Une régression logistique pas à pas descendante a été utilisée pour élaborer un modèle de prédiction de la survenue d’une grossesse.RESULTATSL’âge médian des patientes était de 32 ans et la durée d’infertilité de 4 ans. La médiane de la fréquence des CU était de 2,8 par minute. Une modification élastographique était visible chez 86,3% des patientes, sous forme d’une image d’induration sous-endométriale progressive et cyclique. Des estimations quantitatives de l’élastographie en zone sous endométriale (zone d’intérêt) et en zone endométriale (témoin) ont été réalisées à l’aide du programme de l’appareil d’échographie. Le rapport de ces deux valeurs respectives était significativementplus faible (c'est-à-dire avec une intensité de contraction utérine plus faible) chez les femmes chez qui l’IIU donnait lieu à une grossesse ultérieure. En analyse multi- variée, le nombre de CU (OR=0,039 ; p=0,021 ; IC 95% 0,002 - 0,6), l’âge de la patiente (OR=0,001 ; p=0,004 ; IC 95% 1,48.10-5 - 0,12), le ratio élastographique (OR=63,26 ; p=0,01 ; IC 95% 2,6 - 1532,0), l’épaisseur endométriale le jour du déclenchement (OR=28,21 ; p=0,03 ; IC 95% 1,3 - 590,6) et le type 2 de l’endomètre (OR=0,004 ; p=0,02 ; IC 95% 3,5.10-5 - 0,48) étaient prédictifs de grossesse en IIU. Plus le nombre de CU était faible, plus la patiente était jeune et plus le taux de grossesse était important. De même, plus les CU étaient intenses, plus le taux de grossesses était important.CONCLUSIONUne faible fréquence de CU intenses le jour de l’insémination intra-utérine parait associée à un meilleur taux de succès en IIU. La reproductibilité du profil de contractions utérines entre plusieurs cycles d’IIU doit être étudiée. Chez les femmes à forte contractilité utérine, en l'absence de grossesse en IIU, les résultats de cycles de Fécondation In Vitro doivent aussi être étudiés, afin de recommander ou non un passage plus précoce en FIV dans cette population
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUMED_T_2014_SWIERKOWSKI_BLANCHARD_NELLY.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01770756
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, April 19, 2018 - 10:58:33 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:53 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770756, version 1

Citation

Nelly Swierkowski-Blanchard. Impact de la contractilité utérine et de l'élastographie sur le taux de grossesses en insémination intra-utérine. Etude prospective de cohorte. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01770756⟩

Share

Metrics

Record views

69