Etude du vécu des traitements injectables chez les patients diabétiques âgés de plus de 65 ans - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Survey of life experience of diabetic people older than 65 years old towards injectable treatment

Etude du vécu des traitements injectables chez les patients diabétiques âgés de plus de 65 ans

Abstract

Le diabète de type 2 est une pathologie chronique néfaste en terme d'espérance de vie, de qualité de vie et de coût pour la société. Du fait de l'intensification du dépistage, de la progression du surpoids et de l'obésité et du vieillissement de la population, les personnes diabétiques âgées de plus de 65 ans sont de plus en plus nombreuses.Le passage à l'insuline est un tournant dans la vie d'un patient diabétique. Une réticence voire un refus à débuter ce traitement peut se manifester. Il s'agit de la résistance psychologique à l'insuline. Ce travail a permis d'étudier ce phénomène chez des sujets âgés de plus de 65 ans à l'aide d'un questionnaire. Les résultats ont été comparés à la littérature. L'apport d'une association de malades dans le vécu de ces traitements a aussi été analysé. Les craintes ressenties vis-à-vis de l'insuline par les patients âgés ne sont pas différentes de celles présentées par les populations plus jeunes. Les hypoglycémies et la réorganisation de la vie autour des injections sont les éléments les plus craints. Les femmes sont plus enclines à être réticentes à ce type de traitement. L'éducation thérapeutique est donc essentielle afin d'aider les patients et leurs proches àmieux accepter les thérapeutiques. L'association de malades favorise aussi l'acceptation de l'insuline. Lieu d'échanges pour ces sujets vivant souvent seuls, elle contribue à diminuer les angoisses. La vision de l'insuline est globalement positive une fois que le traitement est débuté en raison de l'amélioration de la qualité de vie et de l'équilibre glycémique. La résistance psychologique à l'insuline est un phénomène transitoire mais qui nécessite une prise en charge précoce et adaptée. En effet, le vécu de l'annonce diagnostique d'un diabète influence le ressenti futur vis-à-vis de l'insuline. La résistance psychologique à l'insuline est un phénomène fréquent et préjudiciable. Elle doit êtrerecherchée et prise en charge afin d'améliorer la qualité de vie des personnes âgées diabétiques
No file

Dates and versions

hal-01770817 , version 1 (19-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770817 , version 1

Intranet access

Cite

Marine Béraud. Etude du vécu des traitements injectables chez les patients diabétiques âgés de plus de 65 ans. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01770817⟩
45 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More