Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Défis de l’accès aux traitements du VIH dans les pays pauvres

Résumé : La Déclaration des Nations Unies en 2000 a défini un certain nombre d'engagements enfaveur de la santé et du développement dans les pays pauvres parmi lesquels la lutte contre leVIH/sida. La riposte mondiale contre le VIH doit dépasser le cadre de l’urgence humanitairepour être intégrée à une stratégie globale d’amélioration de l’état de santé des populations dansun objectif d’aide au développement. L’accès au traitement universel regroupe aujourd’huil’accès de tous à la prévention, au dépistage, aux antirétroviraux de deuxième et troisième ligneet à un suivi biologique de qualité. Suite à la prise de conscience de l’ampleur de l’épidémie,des organismes mondiaux ont été créés dont le plus connu étant le programme des NationsUnies pour le développement ou ONUSIDA. La mise en place de plans d’actions à viséeinternationale, financés notamment par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculoseet le paludisme ou encore UNITAID, a permis de ralentir considérablement l’évolution del’épidémie.Depuis le début de l'épidémie du VIH, il existe une différence notoire en matière deprise en charge, de dépistage et de stratégies thérapeutiques entre pays riches et pays pauvres.Fin 2012, près de 10 millions de personnes bénéficiaient d’un traitement antirétroviral dans lespays à revenu faible ou intermédiaire. Toutefois, plus de 19 millions de personnes remplissantles conditions pour être traitées selon les nouvelles lignes directrices de 2013 de l’OMS n’ontpas accès aux médicaments antirétroviraux. Le nombre de mort dû au VIH reste accablant. Desbarrières à l’accès aux médicaments antirétroviraux sont souvent présentes notamment dans lespays pauvres. Pour appréhender ces barrières, il faut évoquer la problématique des brevetspharmaceutiques avec les accords sur la propriété intellectuelle internationale qui la régissent,les politiques de licences et de prix des médicaments ainsi que d’autres éléments tels que lastigmatisation et la discrimination qui, réunis, forment une barrière presque infranchissable dansle parcours pour l’accès aux médicaments.Comment se positionne l’Industrie du médicament dans cet accès aux médicamentsantirétroviraux des pays pauvres ? Après un démarrage difficile vers le début des années 2000caractérisé par un positionnement et des interventions souvent controversées, elle a su intégrerl’accès au traitement dans sa stratégie et mettre en place différentes actions qui ont favorisél’accès aux médicaments et amélioré son image. L’une de ses actions fût notamment de négociedes licences volontaires sur leurs médicaments contre le VIH avec le Medicines Patent Poolpermettant ainsi de favoriser la recherche et l’accès aux traitements génériques.Aujourd’hui, l’industrie pharmaceutique est et reste un acteur majeur dans l’accès autraitement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUPHA_T_2015_CONFENTE_MARIE-CAROLINE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01770873
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, April 19, 2018 - 11:01:04 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:49 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770873, version 1

Citation

Marie-Caroline Confente. Défis de l’accès aux traitements du VIH dans les pays pauvres. Sciences pharmaceutiques. 2015. ⟨hal-01770873⟩

Share

Metrics

Record views

44