Efficacité de la réponse vaccinale de l'hépatite B dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Efficacy of hepatitis B vaccination in inflammatory bowel diseases

Efficacité de la réponse vaccinale de l'hépatite B dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales

Abstract

Le taux de vaccination contre le virus de l'hépatite B (VHB) est faible chez les patients atteints de maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI). Le consensus de l'Organisation Européenne des maladies de Crohn et des Colites recommande dedéterminer le statut vaccinal vis-à-vis de l'hépatite B au diagnostic de la maladiedigestive et de vacciner tous les patients non protégés contre l'hépatite B. Le but de notre travail est d'évaluer, d'une part, l'efficacité de la vaccination contre l'hépatite B chez les patients suivis pour une MICI et d'autre part, l'influence des traitements immunosuppresseurs sur cette réponse vaccinale. Les patients atteints de MICI et des travailleurs sains ont été vaccinés contre le VHB selon un protocole standard (à 0, 1 et 6 mois ; Engerix B). L'efficacité vaccinale a été déterminée au huitième mois par le dosage du titre des anticorps de surface de l'hépatite B (anti-HBs). Sur les 140 patients inclus (96 ont une MICI et 44 sont des contrôles sains), le titre des anticorps anti-HBs était supérieur à 10 UI/L (definition standard de la séroconversion) dans respectivement 80,2 % vs. 93,2 % (p = 0,502) et pour le seuil de 100 UI/L (definition standard de l'efficacité du protocole de vaccination), 45,8 % vs. 77,3 % (p = 0,0005). Le taux médian des anticorps anti-HBs était significativement plus élevé pour les contrôles sains (464,9 ± 393) que pour les patients avec une MICI (253,9 ± 34.5) (P = 0.0016). Aucune des caractéristiques des patients atteints de MICI, y compris les traitements immunomodulateurs et les thérapies par anti-TNF (Tumor Necrosis Factor) reçus, n'ont influencé la réponse vaccinale. L'analyse multivariée montre que la maladie de Crohn iléale était le seul facteur associé à une plus faible réponse vaccinale (OR, 3.2; 95% CI, 1-9.7; P = 0,049). En conclusion, la réponse vaccinale contre l'hépatite B est plus faible chez les patients avec une MICI que ceux de la population générale. Le traitement immunosuppresseur n'influencerait pas la réponse vaccinale
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_BELLE_ARTHUR.pdf (770.57 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01770919 , version 1 (29-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770919 , version 1

Cite

Arthur Belle. Efficacité de la réponse vaccinale de l'hépatite B dans les maladies inflammatoires chroniques intestinales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01770919⟩
125 View
6 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More