Mise en place d'un observatoire général analysant l'évolution du patrimoine naturel en lien avec les pratiques agricoles - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Mise en place d'un observatoire général analysant l'évolution du patrimoine naturel en lien avec les pratiques agricoles

Abstract

The Natura 2000 network is a set of European natural sites identified for the rareness of their fauna, flora and their habitats. Although its first goal is to protect and preserve the environment, it does not create sanctuaries excluding all human activity. Alluvial grasslands of the Aisne valley are classified as Natura 2000 on an area of approximately 4242 ha. These grasslands contain interesting habitats, but also a remarkable flora and fauna. Since 2008, France, assisted by the European Union, introduced the Agri-Environment Schemes (AES) to limit the impact of agriculture on the environment. It is a contract between the farmer, who wishes to adopt practices that respect the environment, and the State, which compensate the farmer losses caused by the contracting of measurement. An observatory was conducted on this site, to assess biodiversity, specially the flora, on this area. With this observatory, we have begun to study the evolution of biodiversity between 2005, the year in which the first surveys were carried for the realization of the Objectives Document of the site, and 2012. The evolution of biodiversity has also been studied in more details in the prairies where farmers have contractualised AES, where it seems that it has improved, and grasslands in which no AES is contractualised, where no difference was detected.
Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens identifiés pour la rareté de leur faune, de leur flore ou de leurs habitats. Bien que son objectif premier soit de protéger et de préserver, il n'a pas vocation à créer des sanctuaires excluant toute activité anthropique. Les prairies alluviales de la vallée de l'Aisne sont classées au titre de Natura 2000 sur un site d?environ 4242 ha. Ces prairies abritent des habitats d'intérêt communautaire, mais aussi une faune et une flore remarquables. Depuis 2008, la France, aidée de l'Union Européenne, a mis en place le dispositif des Mesures Agro-Environnementales (MAE) pour limiter les impacts de l'agriculture sur l?environnement. Il s'agit de contrats entre l'exploitant agricole, qui souhaite s'engager à adopter certaines pratiques respectueuses de l'environnement, et l'Etat, qui s'engage à indemniser l'agriculteur des pertes de rendement occasionnées par la contractualisation de la mesure. Un observatoire a été mené sur ce site, pour évaluer la biodiversité, notamment floristique, présente sur ce site. Grâce à cet observatoire, nous avons pu commencer à étudier l?évolution de cette biodiversité entre 2005, année à laquelle des premiers relevés avaient été effectués pour la réalisation du Document d'Objectifs du site, et 2012. L?évolution de la biodiversité a également été étudiée de façon plus précise dans les prairies pour lesquelles les exploitants ont contractualisé une MAE, où il semblerait que celle-ci se soit améliorée, et dans les prairies pour lesquelles aucune MAE n'est contractualisée, où aucune différence n'a été détectée.
No file

Dates and versions

hal-01785103 , version 1 (04-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01785103 , version 1

Intranet access

Cite

Baptiste Bienvenu. Mise en place d'un observatoire général analysant l'évolution du patrimoine naturel en lien avec les pratiques agricoles. Sciences de l'environnement. 2012. ⟨hal-01785103⟩
32 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More