Sentir son cerveau ? Les dispositifs neuro-expérientiels en première personne

Abstract : Voir son cerveau en première personne s’activer à l’occasion de la réalisation d’une tâche semble établir plus qu’une corrélation en décrivant ce qui serait un lien de causalité entre le corps et son cerveau. Le corps est une surface et un résultat dont la conscience ne perçoit le processus vivant qu’en retard sur la vitalité et la mobilité du cerveau. Nous sommes en retard sur notre cerveau mais notre conscience du présent ne peut avoir accès à la temporalité de sa condition. La transparence du cerveau in vivo implique des dispositifs neuro-expérientiels.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01798053
Contributor : Apemac Ul <>
Submitted on : Wednesday, May 23, 2018 - 10:13:49 AM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 1:56:02 PM

Links full text

Identifiers

Citation

Bernard Andrieu. Sentir son cerveau ? Les dispositifs neuro-expérientiels en première personne. Philosophia Scientiae, Paris; Editions Kime; [2014], 2013, The Mind–Brain Problem in Cognitive Neuroscience, pp.115 - 134. ⟨10.4000/philosophiascientiae.860⟩. ⟨hal-01798053⟩

Share

Metrics

Record views

63