Méthodes d'évaluation de la durabilité naturelle du bois

Résumé : Le travail effectué est une contribution aux recherches en cours dans le Programme Durabilité mené par le CIRAD. Le bois est un matériau vieux de plusieurs millénaires, il est très prisé en construction pour ses qualités mécaniques. Mais pour accroître la durée de vie des ouvrages, on fait recours à des produits de préservation, la plupart dangereux pour l'environnement. Ces recherches oeuvrent à l'amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs réalisés avec du bois tout en bannissant l'utilisation de produit de préservation. A chaque essence de bois correspond une classe d'emploi, il s'agit donc de choisir l'essence la plus adéquate en fonction des conditions d'utilisation de l'ouvrage à réaliser. A ce jour, Il n'est plus à démontrer que de nombreuses essences tropicales plus ou moins durables sont importées en Europe. Des essences peu durables comme l'Okoumé sont importées alors qu'il existe des essences de durabilité naturelle plus grande en Europe. Ce travail aura contribué à mettre à jour les particularités intéressantes que l'on pourrait retrouver au niveau de quelques essences de zones tempérées. Pour cela notre étude s'est appesantie sur trois essences tempérées à savoir: le chêne, le douglas, l?épicéa. Les résultats des essais EN 117, EN 118 et EN118 + EN 84 en laboratoire montrent que ces essences sont toutes sensibles aux agents de dégradations naturels comme les termites. Néanmoins un constat se dégage. Sur huit semaines d'essai le chêne montre une durabilité naturelle sensiblement meilleure par rapport au douglas et à l'épicéa. Les termites présents au niveau des micro termitières de chêne meurt pratiquement tous au bout de trois à quatre semaines alors que ceux présents au niveau de éprouvettes de douglas et d'épicéa survivent à plus de 50%. Les éprouvettes de douglas et d'épicéa, qu'elles soient délavées ou non sont beaucoup plus attaquées que celles du chêne. Le chêne a donc une particularité par rapport aux autres essences. Nos recherches nous ont permis de lier cette durabilité naturelle aux extraits contenus dans le bois, en l'occurrence les tanins. Ils sont de deux types. Ils peuvent être condensés ou hydrolysables et ont pour rôle de bloquer la digestion au niveau des termites, ce qui entraine la mort de ces derniers.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/SCDSCI_M_2010_OGNIN_CHARLEMAGNE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01802126
Contributor : Memoires Ul <>
Submitted on : Tuesday, May 29, 2018 - 9:03:10 AM
Last modification on : Wednesday, September 12, 2018 - 3:11:53 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01802126, version 1

Collections

Citation

Charlemagne Ognin. Méthodes d'évaluation de la durabilité naturelle du bois. Sciences de l'environnement. 2010. ⟨hal-01802126⟩

Share

Metrics

Record views

11